Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Management

Dissiper l’ombre de son prédécesseur

Publié le 10/02/2021 • Par Moufida Ali Soudja • dans : Métier et carrière santé social

management homme
©seraph photographer - stock.adobe.com
Prendre en main un nouveau service implique d’effacer progressivement le souvenir de la personne que l’on remplace. C’est une transition importante mais aussi très délicate.

Vous arrivez à la tête d’un service pour remplacer une forte personnalité, qu’elle soit charismatique ou pas, elle est encore dans toutes les mémoires et vous devez imprimer votre marque en restant vous-même, sans y perdre toute votre énergie.

Respectez la phase de transition

Dans un premier temps, il est urgent de ne rien faire. Il ne faut pas croire que la seule absence de votre prédécesseur suffira à dissiper son ombre. L’équipe doit passer par une phase de transition, qu’il s’agisse de faire le deuil d’un chef apprécié ou d’effacer le souvenir d’une personnalité toxique.

Soyez patient, laissez s’écouler cette période sans émettre d’avis ou de jugement. Pendant ce temps, observez le fonctionnement, l’organisation du service, repérez les moteurs, ceux qui ont de l’influence, remarquez les particularités de votre nouvel environnement de travail, allez au-delà de l’information officielle pour décoder les usages : les collaborateurs tutoient-ils les supérieurs hiérarchiques ? Sont-ils habitués à déjeuner tous ensemble ? Optez pour l’observation et l’écoute active.

Évitez le piège de la comparaison

L’enjeu sera pour vous de manager des équipes pas de lutter contre l’ombre d’un prédécesseur. Soyez attentifs à des phrases comme « pourquoi ne faites-vous pas comme… » ou « avant nous faisions ceci ». Dans ces situations, n’hésitez pas à interrompre la personne dès qu’elle se met à vous comparer à votre prédécesseur en employant des formules comme « je vous arrête, vous êtes en train de me demander d’agir de telle ou telle façon en me citant d’autres personnes mais ces personnes ne sont pas moi » ou bien « vous vous rendez compte que vous me parlez d’une personne que je ne connais pas et qui n’est pas là pour participer à cet échange ? » Il faut donc être particulièrement vigilant et refuser d’être comparé systématiquement. Seule l’énergie créatrice que vous générerez en vous concentrant sur le travail vous permettra de trouver votre place, instaurez de nouvelles méthodes de travail et imprimer votre marque.

Instaurez votre style

Quand vous sentirez que vos équipes sont prêtes, allez à leur rencontre, prenez le temps de faire leur connaissance, de les écouter individuellement. Une fois cette première étape individuelle franchie, organisez une réunion d’équipe qui sera l’occasion à la fois de vous familiariser à ce nouveau collectif de travail mais aussi et surtout d’imprimer votre style managérial. En tant que nouveau, vous devez apprendre aussi vite que possible pour pouvoir ensuite apporter une valeur ajoutée à votre équipe. Demandez-vous quels sont les domaines d’activité dans lesquels vous pouvez rapidement avoir un impact. Tâchez par la suite de rendre cet impact visible. Essayez de résister à l’envie de vous lancer entièrement dans des projets à long terme où votre travail serait moins visible. Optez plutôt pour des objectifs à court terme qui auront un impact rapide pour gagner en légitimité. Les premières semaines seront décisives pour votre avenir, ne gâchez pas tout soit par excès de confiance soit par une trop grande discrétion.

Développez des relations de qualité

Il est essentiel de commencer par établir une bonne relation avec vos nouveaux collaborateurs qui passe nécessairement par une relation de confiance. Pour cela, évitez à tout prix de critiquer ou de porter un jugement sur les actions menées par votre prédécesseur ou de commenter les décisions prises précédemment. En effet, certains collaborateurs verront votre arrivée comme une opportunité et voudront faire alliance avec vous quand d’autres vous verront comme une menace. Essayez dans un premier temps de repérer ces deux groupes, ne vous positionnez pas car vous perdrez très vite la confiance des équipes et votre crédibilité, notamment envers les personnes proches de l’ancien chef ou alors en donnant l’impression que vous faites alliance avec ses détracteurs. Le mot d’ordre est professionnalisme !

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dissiper l’ombre de son prédécesseur

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement