Energie

Passoires énergétiques : le feuilleton législatif continue

| Mis à jour le 22/07/2019
Par • Club : Club Techni.Cités

Source : Pxhere

Le vote au Sénat du projet de loi énergie-climat vendredi 19 juillet a remis en scène la notion de critères énergétiques de décence pour les logements mal isolés. Cette mesure devrait être l’une des plus discutée lors de la commission mixte paritaire attendue jeudi 25 juillet.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Baptême du feu pour la nouvelle ministre de la Transition écologique et solidaire. Soulevant « quelques divergences », Élisabeth Borne a acté vendredi 19 juillet au petit matin le vote des sénateurs amenés à se positionner sur le projet de loi énergie-climat. Le texte en procédure accélérée ayant évolué depuis son passage à l’Assemblée nationale, une commission mixte paritaire (CMP) se tiendra au Sénat jeudi 25 juillet.

Invitée surprise lors de son passage au Palais Bourbon puisqu’elle ne figurait pas dans le texte initial, la question de l’éradication des passoires énergétiques a refait surface avec ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

1  |  réagir

23/07/2019 11h59 - yves paul Balcou

Le DPE pour le bâti après 1948 pose un problème pour l’eau chaude collective. En effet, il s’appuie sur une consommation d’eau chaude en fonction de la surface et pénalise le cumulus électrique par le coefficient 2,58 lors de la transformation en énergie primaire. Aucune copropriété malgré les outils de l’ARC ne facture au vrai prix de production le chauffage de l’eau sanitaire. Quasi toutes les petites copropriétés si on calcule monte que le cumulus individuel est la meilleure solution technico-économique. Le 2,58 n’encourage pas aux énergies renouvelables (pour le gaz le coef est 1). La croyance des uns sur le faible prix de l’ECS au gaz et la recherche par les constructeurs de labels RT 201x fait que la meilleure production du chauffage central et de l’ECS en même temsp est au gaz. Pour les petites copropriétés (moins de 20 lots), l’étude réelle tenant compte des consommation démontre que c’est une mauvaise option d’inclure l’ECS. Le DPE est donc un outil purement politique pour pousser à isoler son logement et trop simple, ils mène a contrario à favoriser des énergies fossiles.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP