Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Établissements

Vieillissement et Covid : l’éthique au service de l’accompagnement

Publié le 08/02/2021 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Actu Santé Social

senior vieillisement soutien aidant
©mickyso - stock.adobe.com
Dans un ''document repère'' remis à la ministre en charge de l’autonomie, l’éthicien Fabrice Gzil propose dix points d’attention, élaborés notamment à partir des remontées du terrain, pour soutenir de façon très pédagogique, pendant la pandémie et après, l’engagement et la réflexion éthique des professionnels exerçant dans des établissements accueillant des citoyens âgés. Si la crise sanitaire a généré des inconforts éthiques pour 80 % des professionnels ayant répondu à l’enquête, les dix points d’attention présentés dans le document repère renvoient, au fond, au sens et aux valeurs fondamentales du soin et de l’accompagnement. Le second volet de la mission confiée à Fabrice Gzil devra les expliciter et les détailler.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le philosophe et éthicien, Fabrice Gzil, a remis le 2 février à Brigitte Bourguignon, ministre en charge de l’autonomie, un rapport très fourni sur l’éthique à développer dans les établissements accueillant des citoyens âgés, pendant la pandémie et après.

Élaboré en deux mois et demi, le document qui se déclare « repère » propose « avec humilité aux équipes de terrain des points d’attention » pour les aider dans leur mission « si complexe et si importante ». Il prévient : ces points d’attention « reflètent nécessairement l’état des connaissances au début de l’année 2021 ».

Huit professionnels sur dix dans un inconfort éthique

Fabrice Gzil, qui est aussi responsable du pôle réseaux de l’espace éthique de la région Ile-de-France (EE/IDF), a bâti ce document repère en retenant la méthode de l’EE/IDF. S’il a étudié un grand nombre de travaux français et étrangers, il a aussi donné la parole aux professionnels via une enquête nationale menée du 13 novembre au 8 décembre 2020. Plus de 1 800 personnes représentant plus de 35 métiers différents ont répondu de manière anonyme. Parmi eux, huit répondants sur dix ressentent un inconfort éthique et autant rencontre des dilemmes éthiques du fait de la crise sanitaire. Les raisons en ont été analysées ainsi que les stratégies mises en œuvre par les équipes pour essayer de les surmonter. A été recueilli, via des contributions écrites et des entretiens, l’avis de personnes âgées, de personnes résidant en établissement, de familles, de bénévoles et de différents acteurs du secteur, soit plus de deux cents réponses.

Trouver les justes équilibres

Évitant par la méthode et le contenu de donner des leçons aux professionnels dont « l’engagement », « la compétence » et « l’inventivité » sont honorés, le document repère vise à contribuer à soutenir et accompagner les directeurs et les équipes, confrontés à cette réalité d’inconfort éthique, dans leurs prises de décision, à les aider à se poser les questions et à faire les choix les plus éclairés possible, en trouvant les justes équilibres – le fameux « protéger sans isoler », par exemple -, malgré et avec la singularité des situations. Celles-ci varient, précise le document, selon que l’on se situe en résidence services, en résidence autonomie, en Ehpad ou en USLD, et chaque établissement présente ses spécificités.

Si les professionnels questionnent l’éthique en temps ordinaire, la pandémie soulève des questions qui, elles-mêmes, évoluent selon les moments de la crise Covid-19.

Pédagogie de l’éthique

Le résultat court sur 102 pages extrêmement pédagogiques divisées en dix chapitres qui signalent autant de points d’attention. Ils sont tous conçus de la même façon, partant des difficultés décrites par les professionnels eux-mêmes (« De quoi parle-t-on ? Pourquoi est-ce difficile ? ») et essayant de mettre au jour les valeurs en présence, d’expliciter les conflits de valeurs sous-jacents (« Enjeux éthiques ») et de pointer un certain nombre de pièges et de stéréotypes (« Que faut-il essayer d’éviter ? »).

En outre, des repères pour la réflexion et pour l’action sont proposés, illustrés par des exemples pouvant inspirer ou faire réfléchir les professionnels (« Comment faire concrètement ? »).

Enfin, chaque fin de chapitre ouvre sur les perspectives dessinées par ces réflexions (« Et demain ? »).

Éthique particulière, mais non d’exception

Le document expose trois conclusions.

En premier lieu, la crise sanitaire justifie une vigilance éthique particulière, mais non pas une éthique d’exception. Face à des questionnements inédits, la réflexion éthique a à se réinventer tout en restant fidèle aux valeurs de l’accompagnement des citoyens âgés et sans changer de principes.

Le deuxième point confirme la mise en évidence de faiblesses, mais aussi de forces des établissements. La crise sanitaire a souligné la nécessité de passer d’un paradigme de la « prise en charge de la dépendance » à un paradigme de la promotion de l’autonomie, allant de l’indépendance fonctionnelle à l’exercice de la citoyenneté. En creux, la pandémie a fait prendre conscience de la vie sociale, des activités culturelles et des interventions psychosociales présentes dans les établissements.

Enfin, est souligné le « rôle crucial » des familles, des bénévoles et de intervenants extérieurs, tous concourant à l’accompagnement global des personnes et à la conservation du sentiment de leur identité personnelle.

Sens et valeurs du métier

Selon le document, la crise sanitaire et la réflexion éthique renseignent sur l’attachement des professionnels au sens profond qu’ils donnent à leur mission et à « ce qui fait qu’ils accordent de l’importance et de la valeur à leur métier ».

L’ensemble des dix chapitres renvoie « au fond, aux principes fondamentaux du soin et de l’accompagnement ». Ce sens et ses valeurs, au cœur de l’éthique des professionnels, doivent « trouver une traduction dans la réalité ». Ce sera l’objet du second volet de la mission confiée à Fabrice Gzil, qui devra « expliciter et détailler l’ensemble des valeurs qui sous-tendent l’engagement des professionnels du grand âge et de l’autonomie ».

Reste à voir si les réformes attendues iront bien dans ce sens. Ce ne sera possible que si « le secteur du grand âge dispose des ressources et des moyens matériels, humains, financiers à la hauteur des missions qui lui sont confiées ».

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vieillissement et Covid : l’éthique au service de l’accompagnement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement