Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Restauration collective

Comment les collectivités veulent passer au bio et au local

Publié le 22/07/2019 • Par Hélène Huteau • dans : actus experts technique, Dossiers d'actualité, France

Agriculture-bio
F. Villeseche / AdobeStock
Dans la restauration collective, l'approvisionnement en bio croît plus vite que le marché. Les acheteurs doivent donc se rendre sur le terrain et multiplier les partenariats pour faire entrer cette offre haut de gamme dans leurs contraintes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En novembre 2018, 90 % des élus interrogés par l’Agence bio disaient être motivés par l’introduction du bio. Mais 82 % citaient le prix comme premier frein. Leur motivation ? Valoriser les produits locaux. C’est le cas de nombreux départements, qui préfèrent soutenir le local en faisant l’impasse sur le bio – qui correspond pourtant à une attente forte des citoyens. Ils n’auront, en tout état de cause, pas le choix, car la loi « Egalim » fixe à la restauration collective l’objectif d’atteindre, en 2022, 50 % d’achats hors taxe de denrées de qualité, avec label, dont 20 % de bio, en tenant compte des externalités environnementales. Vaste programme…

Pour réduire l’empreinte environnementale de ses approvisionnements, la ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment les collectivités veulent passer au bio et au local

Votre e-mail ne sera pas publié

RESTAUCO

24/07/2019 08h43

La démarche Mon Restau Responsable, libre d’accès, aide les collectivités à se situer par rapport à la loi Egalim, et à définir les axes de progrès. La méthodologie remet le restaurant de collectivité au centre du projet d’établissement ou de la collectivité. Plus de renseignement sur le site monrestauresponsable.org

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement