logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/631385/la-reforme-regionale-a-ete-mal-pensee-et-mal-conduite/

[ENTRETIEN] DECENTRALISATION
« La réforme régionale a été mal pensée et mal conduite »
Romain Gaspar | France | Publié le 16/07/2019

Dans son dernier livre « l’illusion régionale : la réforme territoriale en question » (éditions Cairn, mai 2019), le géographe Georges Roques revient sur les bouleversements récents de l’organisation territoriale. Et son regard est pour le moins critique. Il n'est pas du tout convaincu, ni par la méthode, ni par les motivations du passage de vingt-deux à treize régions enclenché voici cinq ans par François Hollande. Sans prendre de pincettes, le géographe incrimine la rigidité et complexité de notre millefeuille territorial et prône une simplification nécessaire.

Quels problèmes posent la dernière réforme régionale de 2014 ?

Cette réforme a été mal pensée, mal conduite et est très contestée par les élus locaux. Elle oppose deux obligations contradictoires : c’est une réforme à dominante économique dans le système français de gestion administrative. Il y a une contradiction entre la volonté du gouvernement que ces régions deviennent plus dynamiques et le besoin d’être davantage au service du citoyen. Dans le domaine des transports, par exemple, avant même la réforme,  le développement des lignes à grande vitesse pour rendre les régions plus attractives se confronte au développement plus récent de la mobilité au quotidien. La réforme est menée par l’Etat et les collectivités mais l’objectif économique dépend des entrepreneurs. Les pouvoirs publics ne ...

POUR ALLER PLUS LOIN