Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Les gardes champêtres signent une convention inédite avec la gendarmerie nationale

Publié le 12/07/2019 • Par Sylvie Brouillet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

De g à d : Jacques Armesto, président de la FNGCF, William Ponsart, garde-champêtre de Cessenon-sur-Orb, lieutenant Tissier de la gendarmerie de Murviel-lès-Béziers, 
commandant de compagnie Mimouni de la gendarmerie de Béziers .
De g à d : Jacques Armesto, président de la FNGCF, William Ponsart, garde-champêtre de Cessenon-sur-Orb, lieutenant Tissier de la gendarmerie de Murviel-lès-Béziers, commandant de compagnie Mimouni de la gendarmerie de Béziers . S.Brouillet
C’est à Cessenon-sur-Orb, petit village de l’Hérault doté depuis janvier d’un garde-champêtre, qu’a été signée jeudi 11 juillet la première convention de France entre la Gendarmerie et la police rurale. Ce modèle inédit peut-il se multiplier ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« C’est une première », assurent tous les signataires – l’Etat, la Gendarmerie, la commune et son garde-champêtre – de la convention signée le 11 juillet à Cessenon-sur-Orb en Hérault. « Cette convention de coordination encadre juridiquement les relations, nous définirons ensemble des objectifs de travailElle scelle la reconnaissance du travail du garde-champêtre, assure le sous-préfet de l’Hérault Christian Pouget. La Gendarmerie a vérifié en amont qu’il n’y avait pas d’obstacle particulier. Les gardes champêtres sont clairement mentionnés dans le Code de la sécurité intérieure. »

Pour rédiger cette convention inédite, ses acteurs sont partis du modèle des conventions de coordinations avec la police municipale. En oubliant la condition de taille (5 policiers municipaux ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les gardes champêtres signent une convention inédite avec la gendarmerie nationale

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement