logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/631087/nevers-construit-un-data-lake-et-reprend-la-main-sur-ses-donnees/

OPEN DATA
Nevers construit un data lake et reprend la main sur ses données
Laura Fernandez Rodriguez | Régions | Publié le 12/07/2019 | Mis à jour le 05/08/2019

Gênées par le fonctionnement en silos de logiciels métiers qui entravaient leur démarche d’open data, l’agglo et la ville de Nevers sont parties à la (re)conquête de leurs données.

data-lake-numerique-donnee-souveraineteL’agglo et la ville de Nevers se sont lancées dans une expérimentation ambitieuse : créer un data lake et reprendre la main sur leurs données, comme l’a repéré le JDN [1].

« Les logiciels de nos éditeurs ont été conçus il y a plusieurs années. Ils n’étaient pas développés pour pouvoir échanger des données avec d’autres logiciels, ou pour les extraire. C’est devenu un réel problème pour nous », explique à La Gazette Stéphane Bernier, DSI de la Ville de Nevers, qui travaille en lien avec François-Paul Ivart, DSI de Nevers agglomération (Nièvre, 13 communes – 69 700 habitants pour l’agglo et 33 235 pour Nevers).

Récupérer les données, les stocker, puis les publier en open data

Face à ce fonctionnement obsolète, la collectivité a décidé de faire appel à une startup québécoise, IS Data Solutions. L’objectif, pour 12 000 euros, est d’extraire « certains jeux de données identifiés des logiciels métiers, les stocker dans un data lake (1) [2] et les publier de façon automatique en open data sur le portail data.gouv.fr [3] », détaille Stéphane Bernier.

Depuis le début de l’année, les jeux de données suivants ont donc été soumis avec succès à cet exercice :

POUR ALLER PLUS LOIN