Santé

Améliorer la qualité de l’air intérieur

Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

Cerema

Les propriétaires de certains établissements recevant du public doivent surveiller la qualité de l’air intérieur. Cette obligation doit permettre d’évaluer ou d’engager une démarche d’amélioration de la qualité de l’air respiré dans ces locaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Par Stéphane Colle, chargé d’études en qualité sanitaire des bâtiments, Cerema Ouest/DLAn/GEB

Selon l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI), l’air intérieur est « de qualité acceptable s’il ne contient aucun polluant connu à des concentrations dangereuses et si une majorité des occupants n’exprime pas une insatisfaction ou des malaises durant les périodes d’occupation ».

Ainsi la qualité de l’air intérieur (QAI) n’est pas décrite par une norme unique, bien qu’elle soit une préoccupation de santé publique. Depuis sa création en 2001, l’OQAI a documenté ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP