Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement numérique

En attendant le très haut débit, comment atteindre le « bon débit » ?

Publié le 10/07/2019 • Par Baptiste Cessieux • dans : actus experts technique, France

Fotolia_47795373_XS
Fotolia jessica80
4G, 5G, ADSl, fibre… comment identifier la technologie adaptée à chaque territoire ? Quand l'objectif est le très haut débit, la solution est simple : la fibre. Quand l'objectif est d'attendre la fibre, la solution devient plus complexe et laisse la place au mix des outils en vue d'atteindre un "bon" débit.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le « bon débit » pour tous, promis par le gouvernement depuis un an, enterre-t-il l’idée du très haut débit pour tous ? Non, il s’agit en fait d’une solution d’attente, pour ne pas dire de secours, en particulier dans les territoires non-raccordés. Autant dire, à ce stade, la majorité du territoire métropolitain puisque seuls 9,3 % des foyers sont effectivement raccordés à la fibre optique. Ce taux de raccordements classe la France en bon dernier des 28 Etats membres de l’Union Européenne.

Le plan France Très haut débit, lancé en 2013, devrait changer la donne à partir de cette année en installant 4 millions de raccordements annuels entre 2019 et 2022. Si les délais sont respectés, 80 % des prises seront alors connectées à la fibre optique et au gigabit par seconde (Gbit/s). Une couverture importante mais incomplète. Les 20 % de prises manquantes n’ont pas encore été financées. Selon l’Avicca, et InfraNum, 800 millions d’euros sont à trouver.

Les besoins numériques des territoires, eux, n’attendront pas. Lors des Assise du Très haut débit, qui se tenaient à Paris le 9 juillet, Antoine Roussel, directeur général du fournisseur d’accès internet en zone blanche Alsatis, se livre à un exercice de pédagogie : « Le bon débit, c’est d’abord celui qui permet de faire ce que l’on a à faire. Plus concrètement : le très haut débit est supérieur à 30 Mbit/seconde. Le « bon débit » est inférieur mais reste supérieur à 10 Mbits/seconde. »

Débit propre et débit partagé

À cette première caractéristique chiffrée, l’ingénieur ajoute également la notion de

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En attendant le très haut débit, comment atteindre le « bon débit » ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement