Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Gentrification

Le bobo, bouc émissaire des Français

Publié le 10/07/2019 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : Actu expert santé social, France

hipster-bobo-gentrification-metropole
Adobe Stock
Cibles faciles, les métropolitains sont soumis à une insécurité économique et à une délinquance accrues, selon une étude de la Fondapol. A la veille des municipales, LR et le PS auraient tout intérêt à parler de nouveau à cet électorat-là.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Gentrification : le nouveau visage des villes

Autoriser les bobos à parler de leurs…bobos, telle est l’ambition d’une étude parue début juillet à la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol, un think tank libéral progressiste). Intitulée « Allô maman bobo, électorat urbain : de la gentrification au désenchantement », elle a été rédigée par Nelly Garnier, directrice associée à Havas Paris, proche du parti Les Républicains dont elle fut la directrice des études. En ligne de mire : les prochaines élections municipales.

Dans cette étude, Nelly Garnier souhaite prendre le contrepied des clichés qui s’accumulent sur les épaules des habitants des grandes villes, finalement devenus « le défouloir collectif d’une société en crise ». Nelly Garnier estime qu’ils se sont vus refuser le droit d’exprimer leurs « fragilités », le ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le bobo, bouc émissaire des Français

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement