logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/630501/apres-un-grand-debat-reussi-sur-la-transition-energetique-place-aux-actes/

DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE
Après un grand débat réussi sur la transition énergétique, place aux actes !
David Picot | Actu ingénierie publique | France | Innovations et Territoires | Publié le 23/07/2019 | Mis à jour le 30/07/2019

Nantes métropole a organisé un grand débat citoyen consacré à la transition énergétique pour construire avec les administrés une stratégie. L’objectif était de mobiliser tous les acteurs de la société civile (citoyens, associations, acteurs économiques…), de faire émerger des projets, et de tester des idées.Sept mois de débat, des milliers de participants et un rapport final ont abouti à l’adoption, à l’unanimité, d’une feuille de route qui décline 33 projets concrets.

A Nantes, le terreau était déjà fertile. Trois ans après avoir été nommée « Capitale verte européenne », la cité des Ducs a lancé, fin 2016, un grand débat citoyen sur la transition énergétique. « Les changements que ce sujet implique au niveau des modes de vie, de la lutte contre la précarité énergétique, etc., justifient pleinement l’organisation d’un tel rendez-vous pour permettre à tous et à toutes de s’approprier les enjeux », souligne Johanna Rolland, présidente de la métropole. A l’image du précédent grand débat sur la Loire (2014-2015), 630 000 euros y sont consacrés. Ce qui revient environ à un euro par habitant. « La part la plus importante a été dédiée à l’animation, notamment celle de six communautés créées pour tester de nouvelles façons de faire », précise Julie Laernoes, vice-présidente déléguée à l’énergie.

De septembre 2016 à mars 2017, des panneaux roses estampillés « la transition énergétique, c’est nous », ont ainsi fleuri en ville, invitant les citoyens à « s’associer aux choix de demain ». Et ce, par le biais d’un site internet spécifiquement créé ou la participation à des ateliers et conférences. Associations, entreprises, écoles et autres collectifs ...

CHIFFRES CLES

  • Environ 10 600 participants « physiques » : des particuliers ainsi que des représentants associatifs ou autres collectifs.
  • 630 000 euros ont été consacrés à l’organisation du grand débat citoyen (hors rémunération de 5 équivalents - temps plein).
  • 32 % ont servi à accompagner des communautés (expérimentation par les citoyens);
  • 29 % aux outils de médiation (pédagogie) ;
  • 22 % à la communication ;
  • 17 % à l’ingénierie générale.


POUR ALLER PLUS LOIN