Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Crise sanitaire

Isolement des malades du Covid-19 : les collectivités appelées à participer

Publié le 26/01/2021 • Par Adeline Farge • dans : Textes officiels santé social

Dans le cadre de la stratégie "Tester, alerter, protéger", le Gouvernement a publié une circulaire pour encourager et encadrer les cellules territoriales d’appui à l’isolement.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

À la sortie du deuxième confinement, Emmanuel Macron l’avait annoncé : l’isolement des malades du Covid-19 devait devenir la règle. Sur le sujet, les collectivités territoriales seraient amenées à travailler avec l’État, avait expliqué le président de la République le 24 novembre.

La demande du chef de l’État divise les élus locaux et nationaux. Pour certains, l’obligation de s’isoler pousserait les malades à ne plus se faire tester. Le Gouvernement avait ainsi finalement renoncé à proposer un texte sur le sujet au Parlement.

Les collectivités en soutien des CTAI

Une circulaire interministérielle à destination des préfets de région et de département ainsi qu’aux directeurs généraux des ARS a été envoyée le 14 janvier. Elle commence par rappeler que l’isolement « reste plus que jamais au cœur de la stratégie “Tester, alerter, protéger” (TAP), parce qu’il permet de briser les chaînes de contamination identifiées lors des phases de test et de recherche des cas contact ».

Le Gouvernement demande « de réactiver d’ici le 20 janvier 2021 les cellules territoriales d’appui à l’isolement (CTAI) » dans les départements. Leur objectif est de permettre l’isolement efficace des malades et des cas contacts en recensant les besoins et fournissant l’aide matérielle ou psychologique nécessaire.

Si les CTAI sont sous la direction de la préfecture, elles ont donc besoin du soutien des collectivités.

Hébergement, portage des repas …

Les CTAI doivent, au moins une fois par jour, récupérer sur l’application OSAI (Outil de suivi de l’appui à l’isolement) le fichier “Contact Covid” du département. Elles doivent alors contacter par téléphone toutes les personnes y figurant. Elles doivent également pouvoir prendre les appels des malades ou personnels soignants pour mettre en place un suivi.

Une fois le contact établi, la cellule doit en effet s’assurer que les mesures nécessaires au maintien à domicile sont effectives, que ce soit des appels réguliers pour un suivi psychologique par un professionnel ou la mise en place du portage des repas. La circulaire précise également que des conventions doivent être passées sur le territoire pour permettre un hébergement en dehors du domicile pour les malades qui le souhaitent.

Mise en place de l’isolement : le grand flou

Des compétences que possèdent les collectivités, et notamment les CCAS-CIAS qui accompagnent chaque jour les personnes fragiles. La circulaire les cite d’ailleurs nommément. Et si les choses auraient dû se mettre en place pour le 20 janvier, sur le terrain, tout reste très flou. Les CCAS ont très peu d’informations et sont toujours dans l’attente de précisions sur le rôle qui leur sera confié.

Le financement risque également de poser problème : en dehors de l’hébergement à l’hôtel des personnes qui a un financement dédié, les collectivités qui participeraient aux CTAI devront avancer les frais puis demander l’abondement à leur région, qui devra, elle, s’adresser à la direction générale de la cohésion sociale.

Alors que de nombreux territoires se sont engagés financièrement pour les masques puis les centres de vaccination, pas sûr qu’ils se ruent sur ce nouveau dispositif.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Isolement des malades du Covid-19 : les collectivités appelées à participer

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement