logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/630164/laide-alimentaire-entre-nouvelle-definition-nationale-et-inquietude-europeenne/

LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ
L’aide alimentaire entre nouvelle définition nationale et inquiétude européenne
Catherine Maisonneuve | Actu expert santé social | France | Publié le 09/07/2019 | Mis à jour le 08/07/2019

L’aide alimentaire a été transférée du Code rural et de la pêche au Code de l'action sociale et des familles et contribue désormais à la lutte contre la précarité alimentaire. Un décret fixe les nouvelles règles d’habilitation des associations dans un contexte de fortes inquiétudes sur l’avenir des aides européennes.

L’aide alimentaire retrouve un bercail social. Logique. La loi du 30 octobre 2018 (art. 61) pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible, dite « loi Egalim » a, en effet, intégré la lutte contre la précarité alimentaire dans le code de l’action sociale et des familles (Casf) et non plus le Code rural et de la pêche. Elle « vise à favoriser l’accès à une alimentation sûre, diversifiée, de bonne qualité et en quantité suffisante aux personnes en situation de vulnérabilité économique ou sociale », s’inscrit « dans le respect du principe de dignité des personnes » et « participe à la reconnaissance et au développement des capacités des personnes à agir pour elles-mêmes et dans leur ...

POUR ALLER PLUS LOIN