Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Lutte contre la pauvreté

L’aide alimentaire entre nouvelle définition nationale et inquiétude européenne

Publié le 09/07/2019 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Actu expert santé social, France

aide-alimentaire
135pixels / AdobeStock
L’aide alimentaire a été transférée du Code rural et de la pêche au Code de l'action sociale et des familles et contribue désormais à la lutte contre la précarité alimentaire. Un décret fixe les nouvelles règles d’habilitation des associations dans un contexte de fortes inquiétudes sur l’avenir des aides européennes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’aide alimentaire retrouve un bercail social. Logique. La loi du 30 octobre 2018 (art. 61) pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible, dite « loi Egalim » a, en effet, intégré la lutte contre la précarité alimentaire dans le code de l’action sociale et des familles (Casf) et non plus le Code rural et de la pêche. Elle « vise à favoriser l’accès à une alimentation sûre, diversifiée, de bonne qualité et en quantité suffisante aux personnes en situation de vulnérabilité économique ou sociale », s’inscrit « dans le respect du principe de dignité des personnes » et « participe à la reconnaissance et au développement des capacités des personnes à agir pour elles-mêmes et dans leur ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’aide alimentaire entre nouvelle définition nationale et inquiétude européenne

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement