Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Hébergement

Gestion du parc d’hébergement des demandeurs d’asile et des réfugiés

Publié le 25/01/2021 • Par Léna Jabre • dans : Textes officiels santé social

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés pour la période 2021-2023, une information du 15 janvier donne les orientations opérationnelles relatives à la gestion du parc d’hébergement de demandeurs d’asile et des réfugiés pour 2021.

Au-delà de la mise en œuvre de l’orientation régionale à compter de janvier 2021, trois objectifs seront poursuivis :

  • l’augmentation et la simplification dispositif national d’accueil (DNA) ;
  • son pilotage resserré pour améliorer la part des demandeurs d’asile hébergés et la fluidité de l’hébergement ;
  • le renforcement de la gouvernance régionale autour du préfet de région.

Dans cette perspective, en 2021, les actions des préfets viseront en particulier à :

  • créer 4500 nouvelles places d’hébergement en 2021 (1 500 en centres d’accueil et d’examen des situations, CAES, et 3000 en centres d’accueil pour demandeurs d’asile, CADA) auxquelles s’ajouteront 204 places de CPH franciliennes ;
  • favoriser le repérage et la prise en compte des vulnérabilités des demandeurs d’asile et des réfugiés tout au long de leur parcours ;
  • poursuivre la simplification du parc en trois niveaux de prise en charge : l’entrée dans le DNA dans des structures de type sas ; l’hébergement socle adapté à la situation administrative des personnes ; le renforcement des dispositifs de sortie du DNA ;
  • déployer les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens ;
  • renforcer le pilotage du parc d’hébergement en veillant à la disponibilité et au taux d’occupation des places qui doivent être intégrées dans le système informatique DNA@NG ;
  • renforcer la fluidité de l’hébergement et limiter la présence indue en mobilisant les leviers de relogement des réfugiés, transfert des personnes en procédure Dublin et d’éloignement des personnes déboutées.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gestion du parc d’hébergement des demandeurs d’asile et des réfugiés

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement