Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

L’éolien offshore proche d’un retour en grâce en Vendée

Publié le 19/04/2011 • Par Jacques Le Brigand • dans : Régions

Les vents tournent en Vendée. L'assemblée départementale se prononcera d'ici quelques jours sur le projet du vaste parc éolien offshore envisagé par le groupe allemand WPD au large de ses côtes et tout est réuni pour que les feux passent au vert cette fois-ci.

Opposant farouche à une telle installation, Philippe de Villiers, alors président du conseil général, avait obtenu en novembre 2010 que le dossier ne soit pas retenu par le gouvernement, lettre de Nicolas Sarkozy à l’appui.
Et en janvier, l’Etat avait effectivement écarté ce parc de la liste des sites retenus pour l’appel d’offres national qui sera lancé prochainement. « S’il faut en sélectionner d’autres (zones), il n’y a aucun problème, même à côté. Je pose simplement une condition, c’est qu’il y ait une unité des élus », avait cependant ajouté le président de la République, faisant allusion au projet vendéen.
Il s’alignait ainsi sur une position similaire exprimée quelques jours plus tôt par Bruno Retailleau, élu président de l’exécutif vendéen après la démission surprise de Philippe de Villiers.

Non-sélection effet d’une douche froide

De fait, la non sélection du projet avait fait l’effet d’une douche froide dans la région.
Des industriels aux élus de tous bords politiques en passant par les pêcheurs, tous ou presque soutiennent sa réalisation.
Un courrier, signé par 32 responsables politiques et économiques représentant 120 entreprises et 10.000 emplois, avait été envoyé au Premier Ministre soulignant l’importance du chantier WPD pour la filière économique locale : il prévoit l’implantation d’une centaine de mâts entres les îles de Noirmoutier et d’Yeu pour un investissement d’environ 2 milliards d’euros, installation qui générerait 140 millions d’euros de taxes locales sur 20 ans ainsi que 1.500 emplois directs et indirects.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’éolien offshore proche d’un retour en grâce en Vendée

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement