Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique territoriale

Les agents fantômes du centre de gestion du Var

Publié le 04/07/2019 • Par Caroline Garcia Jean-Baptiste Forray • dans : Régions, Toute l'actu RH

foule
© Pixabay
La chambre régionale des comptes de Paca épingle dans un rapport une trentaine d'agents payés depuis près de 30 ans par le Centre de gestion du Var sans occuper d'emploi. Un phénomène ultra-marginal, riposte la CGT qui s'élève contre le dénigrement des fonctionnaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

De la surestimation « systématique » des prévisions de dépense à l’absence de prise en compte des résultats excédentaires, les pratiques du centre de gestion (CDG) du Var ne sont pas du goût de la chambre des comptes (CRC) de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans un rapport présenté le 25 juin, les magistrats font état d’un « important problème de pratique budgétaire portant atteinte à sa sincérité ». Ainsi, le projet de budget prévisionnel du CDG est présenté « chaque année » en déséquilibre « pour mettre en œuvre une disposition législative spécifique permettant d’assurer le financement pérenne de la rémunération des personnels privés d’emploi rattachés au centre ».

Une trentaine d’agents provenant essentiellement des communes de Toulon et de La Seyne-sur-Mer, mis à disposition dans les années 90, après la privatisation des services d’eau et d’ordures ménagères, restent à la charge du centre « sans occuper aucun emploi ». Une situation qui dure depuis près de trente ans, pour certains d’entre eux, faute de proposition de poste ou suite à des difficultés de reclassement.

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les agents fantômes du centre de gestion du Var

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement