Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Jeunesse

Aide aux adolescents : les départements peuvent agir

Publié le 04/07/2019 • Par Rouja Lazarova • dans : Actu experts prévention sécurité, Régions

smartphone-jeunesse-OneInchPunch-AdobeStock - UNE
Oneinchpunch-Adobe Stock
L’Assemblée des départements de France a organisé ses 11e Ateliers dans le département de la Somme autour de la problématique de la prévention, du repérage et de l’accompagnement des jeunes en difficulté.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le moment choisi n’était probablement pas dû au hasard. C’est le 3 juillet, à la veille des Assises nationales de la protection de l’enfance où le secrétaire d’Etat Adrien Taquet doit présenter les contours de son Pacte pour l’enfance, que Dominique Bussereau, président (LR) de la Charente-Maritime et de l’Assemblée des départements de France (ADF) est venu dans la Somme pour ouvrir les 11e Ateliers de l’ADF consacrées à l’adolescence.

La compétence des départements réaffirmée

« La protection de l’enfance est un énorme sujet pour les départements qui prennent en charge environ 300 000 jeunes au titre de l’Aide sociale à l’enfance et 21 000 jeunes majeurs. Les dépenses dans ce domaine s’élèvent à 7,56 milliards d’euros », a-t-il rappelé. Il a également évoqué le phénomène des mineurs non accompagnés dont la prise en charge a englouti 2 milliards d’euros en 2018 (contre 58 millions en 2012).

Le président (LR) de la Somme (575 000 habitants) Laurent Somon a souhaité préciser : « Dans ce contexte, il est utile de rappeler que la loi du 5 mars 2007 consacre le département comme chef de file de la protection de l’enfance.

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Aide aux adolescents : les départements peuvent agir

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement