Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre les incivilités

« Il ne suffit pas de verbaliser pour améliorer la propreté urbaine »

Publié le 26/07/2019 • Par Caroline Garcia • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Magali Ordas
MO
Elue à Versailles, Magali Ordas préside l’Association des villes pour la propreté urbaine (Avpu). Elle propose des solutions pour objectiver l’amélioration de la qualité de vie et cherche auprès de ses adhérents des solutions pour faire évoluer les comportements. Entretien.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Magali Ordas est présidente de l’Association des villes pour la propreté urbaine. De la prévention à la répression, elle estime que la responsabilisation des citoyens peut être plus efficace que la verbalisation.

Est-il pertinent d’associer propreté, lutte contre les incivilités et prévention de la délinquance ?

Ce sont trois sujets qui s’appuient sur le respect de l’espace public et de la vie en communauté. Ils fondent le pacte social qui régit nos sociétés. Lorsque ces éléments sont réunis, les citoyens se sentent en sécurité. On n’a pas peur de croiser un gros chien si l’on est certain que son maître le tiendra fermement en laisse. Si ce n’est pas le cas, on ressent de l’insécurité.

Les efforts engagés par les élus pour garantir la propreté des villes visent à améliorer la qualité de vie ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il ne suffit pas de verbaliser pour améliorer la propreté urbaine »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement