logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/628823/canicule-taxe-carbone-hydroelectricite-hydrogene-toute-lactu-de-la-semaine/

REVUE DE PRESSE
Canicule – Taxe carbone – Hydroélectricité – Hydrogène… toute l’actu de la semaine
Cyrille Pac | Actu ingénierie publique | Publié le 28/06/2019

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 22 au 28 juin sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

boy-drinking-from-bottle-738210_1280Canicule – RTE [1], le gestionnaire de réseau de transport français de l’électricité, a révélé que, en cette période de canicule, le pic de consommation électrique avait été atteint jeudi à 12h40. Cité par France Info [2], RTE explique que, pendant les fortes chaleurs, la consommation augmente avec l’utilisation des climatisateurs et des ventilateurs. Par rapport à une période estivale plus habituelle, on a enregistré une hausse de 500 mégawatts, soit l’équivalent de la consommation en électricité d’une ville comme Bordeaux.  Le pic a atteint 59 436 MW. En comparaison, le pic hivernal enregistré cette année était de 83 000 MW. RTE affirme enfin que la production disponible d’électricité est « largement suffisante » pour répondre à ce genre de pic.

Taxe carbone – Et l’on reparle de la taxe carbone ! Comme l’explique Le Figaro [3], la mission d’information parlementaire relative aux freins à la transition énergétique a rendu un premier rapport dans lequel elle propose de « reprendre la trajectoire de la taxe carbone avec des mesures adaptées ». Celle-ci avait été gelée suite au mouvement des Gilets jaunes. Les députés souhaitent également « alourdir » la fiscalité sur le fioul et le kérosène. Pour le reste, le rapport propose de revoir à la hausse les objectifs de développement des énergies renouvelables. 39 propositions ont ainsi été prononcées pour encourager l’éolien, l’hydroélectricité et le solaire.

Eaux vives – Dans un communiqué, le ministère de la Transition écologique et solidaire a désigné les 13 lauréats du deuxième appel d’offres pour la gestion et l’exploitation de nouvelles petites centrales hydroélectriques. Ces installations produiront entre 1 et 4,5 MW. Essentiellement concentrées en Auvergne-Rhône-Alpes (pour 6 d’entre elles) et en Provence-Alpes-Côte d’Azur (4), les 13 centrales retenues développeront au total 36,7 MW. Le troisième volet de l’appel d’offres sera lancé en décembre 2019.

Bus à hydrogène – Attendu à Pau, le premier bus à haut niveau de service fonctionnant à l’hydrogène a finalement été inauguré… dans le Pas-de-Calais [lire aussi notre article [4]]. Un reportage de 20 Minutes [5] présente ainsi cette ligne de bus exclusivement alimentée à l’hydrogène fabriquée sur place par électrolyse. Les bus, fabriqués par la société française Safra, couvrent les 13 kilomètres séparant les communes de Bruay-La-Buissière et Auchel. Equipés de quatre réservoirs de 30 kilos, ils sont rechargés chaque jour dans une station installée à Houdain.

Aller au charbon, c’est fini – Alors que la future loi énergie et climat était débattue cette semaine à l’Assemblée nationale [lire aussi notre article [6]], le texte a acté la fermeture des quatre dernières centrales à charbon d’ici 2022. Comme l’explique Le Parisien [7], le texte prévoit de plafonner les émissions de gaz à effet de serres émises par les installations de production d’électricité à partir de combustibles fossiles à 0,550 tonnes équivalents CO2 par heure. Ce qui, de fait, entraînera la fermeture des centrales à charbon.

Nucléaire – Selon un sondage BVA, 47% des Français considèrent que le nucléaire est un atout pour la France. C’est ce qu’il ressort d’une étude [8] commanditée par Orano, société spécialisée dans les métiers du nucléaire, publiée cette semaine. Pour 34% des Français, le nucléaire serait plutôt un handicap. Autre enseignement : 34% des personnes interrogées pensent qu’il contribue « beaucoup » à la production de gaz à effets de serre.

Crit’Air à respecter – Avec le pic de pollution enregistré cette semaine ont refleuri les vignettes Crit’Air [lire aussi notre article [9]]. Un reportage de l’AFP dans le Nord-Isère, cité par Sciences et avenir [10], montre que ne nombreux automobilistes manquent d’information. Certains ont même déclaré : « On pensait que c’était que pour les grandes villes ».

Et aussi…

Le site de France Inter [11] publie un « parcours de fraîcheur » pour déambuler dans Paris tout en restant à l’ombre ;

Selon l’Observatoire régional de l’air, l’abaissement de la vitesse maximale sur une partie d’autoroute près de Toulouse a réduit la pollution [20 Minutes [12]].