logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/628776/la-plupart-des-elus-nont-pas-les-moyens-techniques-et-financiers-pour-entretenir-les-ponts/

INFRASTRUCTURES
« La plupart des élus n’ont pas les moyens techniques et financiers » pour entretenir les ponts
Isabelle Verbaere | A la une | A la une | actus experts technique | France | Publié le 27/06/2019 | Mis à jour le 28/06/2019

La mission d’information sur les ponts qui a rendu son rapport jeudi 27 juin, dresse un constat alarmant de ces ouvrages en France. Elle en appelle même à un Plan Marshall pour éviter un drame. Hervé Maurey, son président, pointe les moyens insuffisants consacrés à leur entretien mais aussi une inquiétante raréfaction de l’ingénierie spécialisée qui frappe même les services de l’Etat.

Pont Gard

Vous en appelez à un Plan Marshall pour les ponts d’ici 2030 (1) [1] pour éviter un drame. C’est donc que leur état est plus inquiétant que ce que vous pensiez en lançant cette mission d’information ?

Oui. Nous n’imaginions pas trouver une telle situation lorsque nous avons commencé à travailler avec les rapporteurs sur ce sujet. On ignore le nombre de ponts construits en France, ce qui en soi est assez révélateur des lacunes de la politique d’entretien de ces ouvrages. Je crois que c’est un problème un peu culturel : on n’a jamais considéré les ponts comme un élément de notre patrimoine à surveiller et entretenir et souvent on réagit dans l’urgence. La deuxième surprise est d’avoir découvert qu’environ 25 000 ouvrages sont dans un état préoccupant et posent des problèmes de sécurité et de disponibilités pour les usagers. 700 ponts appartenant à l’Etat menacent de s’effondrer. Dans mon département, juste avant le drame de Gêne, on a constaté qu’un pont avait perdu un pilier, qu’il était parti dans le lit de la rivière, dans la nuit…

1200 témoignages d’élus locaux ont été déposés sur la plateforme de consultation du Sénat. Que révèlent-ils ?

Ils révèlent que la plupart des élus n’ont pas

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN