Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Radicalisation

« Les collectivités doivent se saisir des outils de prévention de la radicalisation »

Publié le 26/06/2019 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Photo député Eric POULLIAT1
E. Poulliat
Co-auteur du rapport sur les services publics face à la radicalisation présenté le 26 juin, le député Eric Poulliat souligne l'importance de la formation des agents et le renforcement des contrôles lors du recrutement. Il estime par ailleurs que les collectivités territoriales doivent davantage se saisir du sujet.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Au terme de plus de 8 mois de travail et une cinquantaine d’auditions, les députés Eric Poulliat et Eric Diard ont rendu les conclusions de leur mission d’information sur les services publics face à la radicalisation. Un document inédit qui dresse un bilan de la propagation du phénomène dans les administrations et présentent 35 propositions pour en améliorer la prévention et la détection.

  • Radicalisation et services publics : la vigilance est de mise

Explications avec le député Eric Poulliat, l’un des auteurs du rapport.

Si votre diagnostic est globalement positif concernant la détection et la prévention de la radicalisation dans les services publics, il apparaît que la formation des agents des collectivités territoriale reste peu développée. Pourquoi ?

Lorsque les collectivités territoriales ne sont pas concernées directement par des phénomènes de radicalisation, elles ne sentent pas la nécessité de devoir mettre en place des outils.

Par ailleurs, en matière de formation, il peut y avoir des difficultés à évoquer le sujet. Lors de son audition, Nicolas Hénin, qui préside une société de conseil et de formation en contre-terrorisme et radicalisation, a indiqué que le terme radicalisation était devenu extrêmement stigmatisant et que les programmes de formation dont l’intitulé était « prévention de la radicalisation » se heurtaient à la réticence des agents publics concernés.

De plus je pense qu’il faut sortir de certains schémas idéologiques : ce n’est pas parce que l’on traite ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les collectivités doivent se saisir des outils de prévention de la radicalisation »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement