logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/628442/les-refuges-de-montagne-sur-la-piste-verte/

DÉVELOPPEMENT DURABLE
Les refuges de montagne sur la piste verte
Olivier Descamps | actus experts technique | France | Innovations et Territoires | Publié le 03/07/2019 | Mis à jour le 26/06/2019

Contrairement aux apparences, découverte de la nature et respect de l’environnement ne sont pas évidents. Les concilier est un enjeu majeur pour le tourisme. Les collectivités propriétaires de refuges sont en première ligne pour montrer l’exemple. Et travailler avec l’Etat afin de trouver des solutions réglementaires plus adaptées. Les sites isolés n’ont d’autre choix que de s’appuyer sur les énergies renouvelables. Ils doivent aussi apprendre à optimiser leur gestion de l’eau et des déchets.

Côté pile, les grands espaces, la faune sauvage croisée aux abords des chemins de randonnée, un air pur que l’on a désormais du mal à trouver ailleurs. Côté face, le chauffage au fioul du refuge, des eaux usées à peine filtrées, des déchets qui s’accumulent. Les amateurs de montagne ne sont pas à un paradoxe près. « Ici au moins, quand tu arrives, c’est propre. Le problème, c’est quand tu repars », résumaient les Bronzés il y a quarante ans. Les choses ont bien changé depuis… En bien, et en mal. D’abord parce que l’essor du tourisme, conjugué à des attentes de confort qui n’existaient pas auparavant, complique le casse-tête environnemental. Ensuite, parce qu’à l’image de la société, les marcheurs apprennent à verdir leur comportement. Comme les refuges qui les accueillent.

Les ...

CHIFFRES CLES

  • Avantage : les usagers comme les autorités chargées de faire respecter la réglementation ont conscience que l’on ne peut pas exiger la même chose en site isolé et en vallée.
  • Inconvénient : les uns comme les autres ont des attentes qui compliquent la gestion des refuges de haute montagne.


POUR ALLER PLUS LOIN