Le Haut Conseil pour le climat tacle l’État ... et les collectivités
Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Climat

Le Haut Conseil pour le climat tacle l’État … et les collectivités

Publié le 26/06/2019 • Par Olivier Schneid • dans : actus experts technique, France

climat
CC0 Creative Commons
Des engagements « ambitieux », mais qui ont « peu de chances d’être tenus au rythme actuel de leur mise en œuvre » ; un manque flagrant « d’évaluation » des politiques publiques, qui conduit à des investissements en milliards d’euros sans certitude sur leur performance au regard d’objectifs climatiques ; des collectivités territoriales « dont on a beaucoup à apprendre des expérimentations » qu’elles mènent, mais qui « gagneraient à clarifier leurs priorités » : le Haut Conseil pour le Climat (HCC) a remis, mardi 25 juin 2019, un premier rapport sans concession au Premier ministre, Édouard Philippe. Le gouvernement devra y répondre dans les six mois.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Si le Haut Conseil pour le climat (HCC), installé en novembre 2018 par le président de la République, Emmanuel Macron, et formellement créé par un décret du 14 mai 2019, avait, d’entrée, voulu marquer son territoire, il ne s’y serait pas pris autrement.

« L’urgence imposée par la crise climatique demande d’agir vite et en profondeur, or, si les engagements de la France sont ambitieux, au rythme actuel de leur mise en œuvre, ils ont peu de chance d’être tenus », a ainsi asséné sa présidente, la climatologue Corinne Le Quéré, mardi 25 juin 2019, à Paris, en présentant le premier rapport de cet organisme « indépendant », dont la mission sera « d’évaluer si la stratégie du gouvernement est cohérente avec ses objectifs en matière de politique climatique ». A ce jour, la réponse des experts ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Haut Conseil pour le climat tacle l’État … et les collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement