Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Lutte contre l'exclusion

Mobilisation des territoires pour construire un numérique inclusif

Publié le 24/06/2019 • Par Alexandra Caccivio • dans : France

inclusif-numerique-bfc-une
Twitter Véronique Massé
La caisse des dépôts a mobilisé cinq millions d’euros pour financer des projets de « hubs territoriaux pour un numérique inclusif ». L’objectif : coordonner et améliorer l’action des associations, des entreprises ou des collectivités locales en matière de médiation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Treize millions de Français sont aujourd’hui éloignés du numérique. La moitié d’entre eux ne se connecte jamais à internet. L’autre moitié, si elle se connecte, reste mal à l’aise – à tel point, par exemple, qu’elle ne réalise aucune démarche administrative en ligne.

Les initiatives nationales ou locales, par des acteurs comme Emmaüs Connect, la Ligue de l’enseignement ou encore les conseils départementaux, n’y changent rien. L’offre de médiation n’est ni suffisante, ni suffisamment coordonnée pour pouvoir répondre aux besoins croissants des citoyens en matière de formation.

La principale raison : elle repose essentiellement sur le recours à des bénévoles, à des contrats aidés ou à des jeunes en service civique qui ne sont pas – ou que très peu – formés à l’accompagnement des personnes en difficulté numérique.

Professionnaliser les aidants numériques

Ce sera donc un des pans de la stratégie nationale d’inclusion numérique lancée par l’ancien secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi : la Caisse des dépôts, en partenariat avec Mission société numérique, a lancé un appel à projets pour constituer des « hubs territoriaux pour un numérique inclusif ». Ces hubs ont vocation à aider au recensement, à la coordination et à la professionnalisation des aidants numériques – qu’ils interviennent pour le compte d’un acteur public, privé ou associatif. Ils sont dotés d’une enveloppe financière de cinq millions d’euros.

Onze projets (dotés de 250 000 à 480 000 euros) ont ainsi été sélectionnés en mars dernier. Ils sont tous portés, à une exception près (la Bourgogne Franche-Comté), par un consortium d’acteurs locaux – souvent des associations qui se donnent pour objectif de couvrir plusieurs départements. En Bourgogne Franche-Comté, c’est le groupement d’intérêt public Territoires Numériques qui porte seul le projet, explique son président Patrick Molinoz à l’occasion de la signature de la convention avec la Caisse des dépôts, lundi 24 juin.

Bâtir une grille, ou un référentiel

Grâce à l’enveloppe reçue (454 000 euros), « nous allons recruter deux personnes qui, dans les 18 mois, vont cartographier les actions existantes en matière de médiation numérique », détaille-t-il. Tiers lieux, entreprises ou fondations : aujourd’hui, les acteurs sont multiples et « les actions désordonnées », dit-il.

Deuxième axe d’action : l’idée est de bâtir « une grille » ou « un référentiel » permettant de « déterminer qui on amène à quel niveau », détaille Patrick Molinoz. « Il n’est pas question de faire un geek d’une personne âgée » qui, aujourd’hui, partirait de zéro, résume-t-il.

Troisième axe d’action : travailler avec chacun des acteurs pour « éviter les redondances et pour coordonner les actions de chacun ». Cela permettra, à terme, en fonction du besoin des citoyens, d’orienter vers l’accompagnement qui convient le mieux.

A travers ce projet, le GIP se donne également pour objectif d’évaluer l’impact des actions déjà conduites et d’expérimenter de nouvelles formes d’accompagnement. En Bourgogne Franche-Comté (2,8 millions d’habitants), 500 000 personnes seraient, selon les estimations, éloignées du numérique.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mobilisation des territoires pour construire un numérique inclusif

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement