Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Avec les campus connectés, des études supérieures sans déménager

Publié le 02/07/2019 • Par Alexandra Caccivio • dans : Innovations et Territoires, Régions

Row of Multi Ethnic Students Working on the Laptops while Listen
Adobestock_Gorodenkoff Productions OU
Beaucoup de néobacheliers renoncent à continuer des études si l’université est trop distante de leur lieu de vie. Un taux qui peut dépasser les 50 %. Les villes moyennes éloignées des centres universitaires sont les premières concernées par les campus connectés proposés par le ministère de l’Education nationale. En s’inspirant de l’expérience réussie de la Digitale Académie de Montereau-Fault-Yonne, des espaces sont créés, où les étudiants, épaulés par des coaches, suivent des cours à distance.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une mesure pour favoriser l’égalité des chances. Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, a annoncé, le 2 mai, le déploiement – dès la rentrée de septembre – de « formations directement auprès des jeunes » dans des « campus connectés » où ils pourront préparer un diplôme grâce à des cours délivrés à distance. L’objectif : offrir une alternative à ceux qui, une fois le bac obtenu, renoncent à poursuivre des études si elles supposent une mobilité. Dans certains territoires, le phénomène est important. En Ardèche, seule la moitié des jeunes continuent leur cursus de formation une fois le bac en poche.

« Ce n’est pas qu’une question de ressources financières, souligne Bertrand Monthubert, conseiller régional délégué à l’enseignement supérieur et à la recherche de la région Occitanie. Les freins peuvent être sociaux, culturels, voire géographiques. Les campus connectés ont le mérite de proposer une réponse pragmatique, sans jugement moralisateur, en adaptant le système à une situation devant laquelle nous étions les témoins impuissants. » Carole Delga, la présidente de la région, s’est d’ailleurs emparée du dispositif : elle a incité les communes

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Avec les campus connectés, des études supérieures sans déménager

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement