Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Salubrité publique

Le gouvernement veut intensifier la lutte contre les dépôts sauvages

Publié le 20/06/2019 • Par Mathilde Elie • dans : Actu prévention sécurité, France

2017 08 25 - 003
jc sexe-VILLE DE BESANCON
Le ministère de la Transition écologique et solidaire annonce son intention de renforcer les pouvoirs des policiers municipaux et des agents de surveillance de la voie publique (ASVP) en matière de lutte contre les dépôts sauvages d’ordures. Cela entrerait dans le cadre du projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Plus de 63 000 tonnes. C’est le poids des déchets sauvages dispersés en France chaque année, selon une étude de l’Association des maires de France réalisée pour l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) en février dernier. Avec les milliers de tonnes non recensées, cela doit atteindre les 100 000 tonnes. Un fléau face auquel nombre d’élus locaux se trouvent démunis. Car si une législation existe bien depuis le 15 juillet 1975, les sanctions ne semblent pas dissuasives.

Dans une réponse publiée au Journal officiel le 18 juin, le ministère de la Transition écologique et solidaire assure travailler sur le sujet et rappelle qu’il s’agit d’un engagement de la feuille de route pour une économie circulaire adoptée par le gouvernement en avril 2018.

Pour preuve, le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, qui doit être présenté au Conseil des ministres début juillet, puis au parlement à la rentrée, devrait renforcer les compétences des policiers municipaux et des agents de surveillance de la voie publique (ASVP) en la matière. Le ministère précise en effet qu’un groupe de travail, en lien avec les collectivités, a déjà identifié des modifications législatives ou réglementaires qui pourraient être mises en œuvre. A commencer par la possibilité de confier aux ASVP, en plus des agents déjà habilités, la mission de contrôle des dépôts illégaux.

Le ministère souligne également le recours à la vidéoprotection pour lutter contre l’abandon des déchets ainsi que l’accès pour les policiers municipaux au système d’immatriculation des véhicules pour retrouver l’auteur d’un dépôt sauvage. Ce dernier point renvoie à la généralisation annoncée d’une expérimentation d’accès aux fichiers de police par les policiers municipaux lancée en début d’année.

Il n’est cependant pas fait mention des gardes-champêtres, alors que la lutte contre les dépôts sauvages d’ordure est l’une de leurs prérogatives. Entendus fin mai par les députés dans le cadre de la mission parlementaire sur les moyens des forces de sécurité pilotée par Jean-Michel Fauvergue et Christophe Naegelen, leurs représentants avaient émis plusieurs propositions pour lutter plus efficacement contre ces incivilités.

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le gouvernement veut intensifier la lutte contre les dépôts sauvages

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

21/06/2019 10h51

La lutte contre les dépôts sauvages présente un intérêt certain. En fait, le problème vient du manque de civisme d’une partie de la population mais aussi de la relation de plus en plus distante entre la population et les collectivités locales dont au premier plan les communes.

Comment imaginer que la suppression de taxes levées par les collectivités locales vont améliorer cette relation? Il me semble au contraire important que chacun participe à hauteur de sa capacité aux charges de la collectivité. Les mesures prises au cours de ces quinze dernières années, voire au-delà, et celle récente sur la suppression de la taxe d’habitation ne répondent pas ainsi au besoin légitime de rapprocher la population de la gestion des collectivités…

Mais il est un autre reproche que l’on pourrait faire sur la gestion des déchets: quand on regarde le contenu des poubelles, on constate la présence de très nombreux emballages en plastique.
Or le consommateur ne peut pas faire autrement pour acheter ses produits que d’accepter c es emballages qui parfois représentent un poids non négligeable.

Je suis convaincu que la lutte contre les dépôts sauvages passe aussi par des contraintes imposées aux industriels pour la mise en place d’une réduction drastique des emballage et de leur nature.

Il appartient à l’Etat et donc au Gouvernement d’arrêter de mettre au pilori les consommateurs et de mettre sur un pied d’égalité les consommateurs et les industriels.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement