Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Data

Une ambitieuse charte de la data pour Nantes Métropole

Publié le 19/06/2019 • Par David Picot • dans : Régions

data
Flickr CC by sa Perspecsys Photos
Première en France. Nantes Métropole a lancé ce 19 juin, une charte métropolitaine de la donnée. Il s'agit non seulement « d’encadrer les usages de la donnée sur le territoire » mais aussi de poser un pied sur un terrain potentiellement dominé par des acteurs privés.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Après Boston, Montréal, Amsterdam et Barcelone : Nantes ! « Chacune de ces villes imagine des dispositifs pour que la puissance publique encadre la façon dont les données de leurs habitants sont utilisées. Nous avons fait le choix d’élaborer une charte métropolitaine de la donnée », a souligné ce mercredi 19 juin, Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, à l’occasion du lancement de ce document de 4 pages, présenté comme le premier du genre en France.

Données de la métropole…

Si la donnée est un « bien commun et une ressource à partager, en tant qu’élu, nous avons une responsabilité et un devoir de prendre une place dans ce mouvement pour ne pas laisser quelques opérateurs privés, fixer seuls les règles du jeu », a-t-elle poursuivi.

« Les données concernées par cette charte sont « celles de la métropole et des délégations de service public (DSP), en lien par exemple avec l’eau, les déchets ou la mobilité », précise Francky Trichet, adjoint délégué à l’innovation et au numérique, qui insiste sur la notion de « données de compétences métropolitaines ». A travers ce document, la métropole nantaise souhaite « garantir la souveraineté sur les données du service public ». Cela passe un engagement « à ne pas mettre à disposition des données publiques à des fins commerciales », justifie Johanna Rolland. Mais aussi par un hébergement des datas en question, en France ou dans l’Union européenne. La métropole pose également un principe de transparence et s’engage « à publier et rendre intelligible les modes de calculs automatisés que l’on peut utiliser ». Comme celui qui délivre la tarification solidaire de l’eau. La collectivité s’engage donc à ce qu’il soit détaillé sur sa plateforme open data.

La charte aborde encore la question de l’intelligence artificielle (IA). « Nous nous interdisons toute utilisation de l’IA dans la gestion des données publiques, sur des cas individuels ». Autrement dit – pour rester sur le même exemple – « nous nous interdisons que la tarification solidaire de l’eau soit issue d’un robot. La métropole garde la décision », resitue le Monsieur numérique de la mairie.

… et données d’intérêt métropolitain

Enfin, la charte fait émerger le concept de « données d’intérêt métropolitain ». Autrement dit, « des données qui concernent les citoyens mais qui peuvent échapper à la régulation que nous mettons en place », a enchaîné Johanna Rolland, citant l’exemple de celles issues d’applications d’hébergement touristiques ou de mobilité. De là à convaincre, en tout cas à court terme, les multinationales en question à signer la charte, il semble toutefois y avoir un pas. « Ce sera effectivement basé sur le volontariat », conclut Johanna Rolland qui a par ailleurs, annoncé le recrutement à venir d’un administrateur général de la donnée. « Mais si nous n’étions restés que sur les données de la métropole, nous aurions oublié tout un pan du sujet ».

Références

Pour télécharger la charte métropole de la donnée : https://metropole.nantes.fr/charte-donnee  

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une ambitieuse charte de la data pour Nantes Métropole

Votre e-mail ne sera pas publié

Edu

01/07/2019 03h27

Bonjour,
Est-il possible de savoir quelles mesures ont été prises dans ce cadre par nos voisins espagnols? Une charte a-t-elle été mise en place, ou un outil plus « concret » ?
Cordialement

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement