Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Coup d’accélérateur pour les tiers-lieux

Publié le 17/06/2019 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : France

La Fruitière Numérique
La Fruitière Numérique
Le 17 juin, le gouvernement a installé le Conseil national des tiers lieux et annoncé son plan pour déployer les tiers-lieux dans les territoires. Un projet qui découle de la mission Coworking, conduite en 2018 par le président de la fondation Travailler autrement Patrick Levy-Waitz.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une centaine de représentants de tiers-lieux, qu’il s’agisse de coworking, fablabs, espaces à orientations éducatives ou culturelles, ont siégé dans la matinée du 17 juin au premier Conseil national des tiers-lieux (CNTL) à la Cité Fertile de Pantin. « Cette assemblée provisoire réunit des acteurs et porteurs de projets, représentatifs de l’ensemble des régions et des thématiques développées dans les  tiers-lieux. Elle jouera un rôle d’instance de représentation provisoire auprès des pouvoirs publics et de dialogue de la filière », explique-t-on au ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Exclus de cette instance qui se veut représentative des seuls acteurs privés qui ne disposent pour l’instant d’aucun autre lieu pour se faire entendre, les représentants des collectivités territoriales (AMF, ARF, AdCF, APVF) seront quant à eux invités à participer à une association de préfiguration, qui aura pour rôle de créer, au côté du CNTL, une instance de représentation pérenne des tiers-lieux.

Le gouvernement a également présenté un plan d’appui et d’accélération des tiers-lieux, élaboré à la suite du rapport, remis le 19 septembre 2018, de la mission « Coworking : Territoires, travail, numérique » pilotée Patrick Levy-Waitz.

La labellisation de 300 « Fabriques de territoire »a ainsi été annoncée. Elle donnera lieu à un appel à manifestation d’intérêt sur trois ans auprès d’espaces existants ou encore en projet et qui auront vocation à servir de centre ressource aux autres tiers-lieux de leur territoire. Une moitié sera orientée vers les quartiers prioritaires de la politique de la ville, l’autre vers les territoires ruraux

Soutien financier

Le gouvernement entend également apporter un coup de pouce financier à ces espaces, qui peinent souvent à trouver leur modèle économique. Un fonds d’amorçage de 25 000 à 50 000 € sur trois ans sera proposé pour l’embauche d’un animateur ou d’un développeur, ensuite amené à générer un chiffre propre d’affaires au tiers-lieu. 50 millions d’euros sont par ailleurs mobilisés sous forme de subventions d’investissement – dont pourront bénéficier les collectivités territoriales – pour financer l’acquisition et l’aménagement de ces lieux. Un fonds d’investissement socialement responsable (ISR) opéré par Amundi et abondé par l’État à hauteur de 50 millions d’euros sera en mesure d’apporter des fonds propres aux projets qui en ont besoin.

Par ailleurs, l’État s’engage à fournir des recettes d’exploitation aux tiers-lieux. Par exemple, les formations destinées aux chômeurs de longue durée et aux jeunes pourront être réalisées dans ces lieux, qui seront rémunérés pour la location d’espaces.

Mutualisations

Certaines Maisons France services pourront également être localisées dans des tiers- lieux. Le ministère de la culture ambitionne aussi d’accompagner la création de 1 000  Micro-Folies – des lieux culturels associant musée virtuel,  espace scénique, médiathèque ou fablab – en 5 ans, avec une subvention de 15 000 euros en amorçage et une subvention en investissement couvrant de 50 à 80 % du coût d’investissement dans la limite de 50 000 euros. Enfin les Campus connectés – expérimentés à Montereau, ils accueillent des bacheliers pouvant suivre  à distance des cours de l’enseignement supérieur lorsqu’ils n’ont pas la possibilité de se déplacer ou d’être hébergés dans les grandes villes universitaires – pourront également être hébergés dans des tiers-lieux.

Pour le ministère de la cohésion du territoire et la relation avec les collectivités territoriales, les tiers-lieux répondent à un besoin de renouvellement des services publics autour d’endroits accueillant des activités hybrides public-privé et de nouveaux espaces de lien social. Ce plan n’entend pas reprendre la main sur un phénomène relativement spontané, mais souhaite le réguler et surtout le déployer à plus grande échelle.

 

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Coup d’accélérateur pour les tiers-lieux

Votre e-mail ne sera pas publié

Valérie

05/07/2019 11h57

Sur le plan pratique, à qui s’adresse t-on si l’on souhaite avoir l’appel à projets ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement