logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/62642/pour-jouer-il-faut-bouger/

SANTÉ
Pour jouer, il faut bouger
Christelle Destombes | Actu expert santé social | Publié le 28/12/2020

L’éditeur Kiplin propose aux entreprises et aux établissements de santé des "jeux de santé" pour mettre en mouvement salariés et patients, et prévenir la sédentarité ou la perte d’autonomie.

Près de vingt millions de Français souffrent d’une maladie chronique. Pour eux, l’activité physique adaptée (APA) permet d’améliorer la survie post-cancer, le sommeil, de lutter contre le stress, le surpoids, etc. Les jeux développés par Kiplin proposent des parcours d’APA à distance, qui séduisent entreprises et établissements de santé.

Être actif, pour jouer

« Avec Kiplin, vous jouez non pas en lançant des dés, mais en étant actif au quotidien. Marcher ou faire du vélo génère des points qui se transforment en actions dans les jeux Kiplin », explique Vincent Tharreau, fondateur de la société. Un smartphone suffit pour enregistrer ses mouvements. Les données de santé sont stockées chez un hébergeur agréé. Quatre types de jeux sont disponibles : challenges, missions ou enquêtes, aventures ...

CHIFFRES CLES

  • Abonnement gratuit pour les joueurs. 150 à 200 euros par patient pour six mois de parcours pour les établissements de santé.
  • 60 000 participants:environ en 2020.