Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

La lune de miel entre Edouard Philippe et Villes de France

Publié le 14/06/2019 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

edouard-philippe-albi-premier-ministre
Compte Twitter @SebLecornu
Lors du congrès de Villes de France, le 14 juin à Albi, le Premier ministre s’est offert un succès de tribune en promouvant son projet de loi destiné à remettre les communes au centre des intercommunalités et à renforcer le statut des premiers magistrats.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Standing ovation. C’est devant des maires de Villes de France debout et enthousiastes que le Premier ministre a fait son entrée le 14 juin 2019 à Albi (Tarn). Un climat qui a tranché avec l’accueil mi-figue, mi-raisin que lui avait réservé le dernier congrès de l’Association des maires de France, fin novembre à Paris.

A Albi, Edouard Philippe a salué « l’art du dialogue », « l’esprit constructif » et « la proximité »  de  la très Macron-compatible présidente de Villes de France et première magistrate de Beauvais, Caroline Cayeux (LR). Au lendemain de la vague de ralliement de maires de droite à La République en Marche, telle la première édile de la ville-préfecture du Tarn, Stéphanie Guiraud-Chaumeil, le Premier ministre a voulu transformer l’essai.

Projet de loi « Proximité et engagement »

Dans sa corbeille, un projet de loi « Proximité et engagement » qui sera déposé en conseil des ministres fin juillet. Un texte qui passera dans les intercommunalités par l’institutionnalisation de cénacles jusqu’ici informels, comme les conseils des maires et les conférences territoriales donnant la prime à la proximité. Egalement au menu : des commissions ouvertes aux adjoints aux maires qui ne sont pas membres des conseils communautaires. Le gouvernement veut aussi généraliser en début de mandat les discussions au sein des conseils municipaux sur les pactes intercommunaux de gouvernance. Villes de France, de son côté, réclame une meilleure prise en compte de la démographie dans l’octroi des sièges dans les instances communautaires.

Mais pas question pour Edouard Philippe de se lancer dans un

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La lune de miel entre Edouard Philippe et Villes de France

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement