« Victime de négligence institutionnelle », la PMI doit être refondée

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Protection de l'enfance

« Victime de négligence institutionnelle », la PMI doit être refondée

Publié le 14/06/2019 • Par Catherine Maisonneuve • dans : A la une, Actu experts finances, Documents utiles, France

La députée (LREM) Michèle Peyron a remis son rapport sur la PMI aux ministres Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer, et Adrien Taquet
La députée (LREM) Michèle Peyron a remis son rapport sur la PMI aux ministres Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer, et Adrien Taquet Twitter Michèle Peyron
En s’appuyant sur le rapport de la députée Michèle Peyron, le secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance a annoncé une refondation de la protection maternelle et infantile (PMI) qui passera par une contractualisation avec les départements volontaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Son rapport porte un titre éloquent : « Pour sauver la PMI, agissons maintenant ! » Missionnée par le Premier ministre à l’été 2018, Michèle Peyron, députée LREM de Seine-et-Marne y fait le constat d’une « crise majeure » face à laquelle elle propose un plan 2019-2022 qu’elle ne dit pas de sauvetage, mais c’est tout comme…

La plus-value de la PMI est en effet incontestable avec une triple accessibilité géographique (plus de 5000 points de consultation), financière (gratuité) et administrative (absence de formalités, accueil inconditionnel). Elle est aussi un outil privilégié de prévention précoce chez les 0-6 ans et de réduction des inégalités de santé.

1% des dépenses sociales des départements

Aujourd’hui, les départements y emploient 10 000 équivalents temps plein de médecins, infirmières puéricultrices, sages-femmes, pour une dépense annuelle estimée à environ 500 millions, soit 1% de leurs dépenses sociales. Avec d’énormes disparités territoriales : la dépense annuelle par

Article réservé aux abonnés Gazette & Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Victime de négligence institutionnelle », la PMI doit être refondée

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement