Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • « Les projets de cohésion sociale se heurtent au fonctionnement en silos » – Didier Lesueur

Action sociale

« Les projets de cohésion sociale se heurtent au fonctionnement en silos » – Didier Lesueur

Publié le 11/06/2019 • Par Rouja Lazarova • dans : France

didier lesueur
fabien calcavechia
Didier Lesueur, directeur général de Observatoire national de l’action sociale décentralisée (ODAS), revient sur les principaux enseignements de la recherche-action dont le rapport vient d’être publié : « Cohésion sociale et territoires : comment mieux agir ? ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Menée par l’ODAS avec le soutien du Commissariat général de l’égalité des territoires (CGET) entre septembre 2015 et novembre 2017, cette étude a concerné neuf communes et deux intercommunalités (1).

Dans quel contexte s’est déroulée votre recherche-action ?

Nous avons été surpris par la déstabilisation provoquée par la mise en œuvre de la loi NOTRe. Nous avons vu des territoires véritablement bouleversés, comme Garges-lès-Gonesse ou Clichy-sous-bois. On passe d’une « interco projet », où les élus se réunissent pour mieux gérer ensemble des compétences, à une interco obligation. Là où la réforme a été un succès, c’est sur des territoires comme Valenciennes Métropole, où l’intercommunalité se fait avec et au service des communes. D’autres difficultés ont été provoquées par la loi Lamy de 2014 qui confie la compétence de la politique de la ville aux intercommunalités. Ces difficultés sont visibles par exemple au Havre, où tous les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), sauf un, se situent dans la ville centre, ou à Moulins Communauté où ils se concentrent tous à Moulins. On s’est aperçu que les intercommunalités ne se précipitent pas pour gérer la compétence politique de la ville.

Vous insistez sur la nécessité pour les communes ou les intercos de disposer d’un projet de cohésion sociale. A quelles conditions peut-il réussir ?

Je rappelle d’abord qu’un projet de cohésion sociale doit être bâti sur une vision globale de la question, c’est-à-dire en impliquant non seulement l’action sociale mais l’ensemble des politiques – la culture, l’éducation, les mobilités, l’urbanisme. Les collectivités de l’étude se sont toutes dotées d’un tel projet. Mais sa mise en œuvre se heurte au fonctionnement en silos, à l’organisation structurée autour de politiques ou de publics. Or un projet de cohésion sociale est

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les projets de cohésion sociale se heurtent au fonctionnement en silos » – Didier Lesueur

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement