logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/625627/le-maire-de-toutes-les-batailles/

[ÉDITORIAL] MUNICIPALES 2020
Le maire de toutes les batailles
Jean-Baptiste Forray | France | Publié le 14/06/2019

Emmanuel Macron a adopté une stratégie du coucou visant à repeindre aux couleurs de LREM des maires qui, jusque-là, ont fait leur nid à droite. A la manoeuvre, son ministre en charge des collectivités.

CaptureLecornu

Tout miel, Sébastien Lecornu dans « Le Journal du dimanche ». Le ministre chargé des collectivités jure, la main sur le cœur, que, face à « la dépossession progressive des acteurs locaux », il va « réhabiliter le rôle du maire ». Au menu, selon certaines indiscrétions, une augmentation du traitement des édiles et une valorisation des acquis de l’expérience en sortie de mandat. Autant de serpents de mer… Mais « le Président veut que tout soit réglé avant les municipales », assure Sébastien Lecornu. Une opération de charme qui ne doit rien au hasard.

Droite Novotel

Après les électeurs, Emmanuel Macron cherche à siphonner les élus des Républicains. C’est la stratégie du coucou visant à repeindre aux couleurs de LREM des maires qui jusque-là ont fait leur nid à droite. Venu de ce bord-là de l’échiquier, Sébastien Lecornu excelle dans l’exercice. Le jeune ministre est un vieux briscard de la politique, tombé tout petit dans la marmite. Il joue le rôle du « good cop » quand Gilles Boyer interprète celui du « bad cop ». L’ancien conseiller politique d’Edouard Philippe qualifie d’« ennemis » d’Emmanuel Macron les maires qui seront désignés sans le soutien du parti majoritaire. Une sémantique fort peu républicaine qui s’accompagne d’un coup pendable : le renouvellement intégral du Sénat en 2021, là où la règle voulait jusqu’à présent qu’il soit réalisé par moitié. Une manière de faire perdre au parti LR le bénéfice de ses victoires locales de 2014 et 2015.

Devant le péril, le président du Sénat, Gérard Larcher, sort du bois. Le 4 juin, il a réuni dans le huis clos d’un Novotel parisien des grands élus LR et UDI. Parmi les participants ès qualités, les présidents de l’Association des maires de France, de l’Assemblée des départements de France et de Régions de France, François Baroin (LR), Dominique Bussereau (ex-LR) et Hervé Morin (Nouveau Centre). Pas de doute : la bataille des élections municipales de mars 2020 est bel et bien lancée.

POUR ALLER PLUS LOIN