Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Dette

La Caisse d’Epargne fait sa transition « Numairic »

Publié le 11/06/2019 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actualité Club finances, France

Dematerialisation
Maksym Yemelyanov - Fotolia.com
La Caisse d’Epargne a lancé aujourd’hui un outil de demande de crédit en ligne accessible 24h/24 et 7j/7, particulièrement ciblé pour les communes de moins de 5000 habitants, son cœur de cible. Une transition numérique particulièrement importante pour la banque.

Demander un prêt à sa banque en ligne, les particuliers connaissent déjà. Or jusqu’à présent, cette offre n’existait pas pour les collectivités. Mais ce matin,  changement d’échelle avec le lancement, dans la commune de Sautron (Loire-Atlantique), de l’outil dématérialisé d’offre de financement, 24h/24, 7j/7 de la Caisse d’Epargne, baptisé Numairic.

L’édile de la commune, Marie-Cécile Gessant a en effet formulé une demande d’emprunt de 25 000 euros via le site de la banque du groupe BPCE, pour financer des équipements de jeux d’enfants. La Caisse d’Epargne cible particulièrement avec Numairic les communes de moins de 5000 habitants, soit 94,5 % des communes, qui ont réalisé 8,6 milliards d’investissement en 2017.

Lien digital

L’objectif affiché de la Caisse d’Epargne est de « simplifier l’expérience client, de donner de la valeur ajoutée au travail des élus à travers un gain de temps et de faciliter la vie des maires » présente Fabrice Gourgeonnet, directeur du développement de la Caisse d’Epargne. La maire de Sauteron confirme : « ce service va révolutionner le cours de la vie des petits élus en leur faisant gagner beaucoup de temps ». En revanche, la banque promet qu’il ne s’agit pas d’une alternative digitale au travail des 110 chargés d’affaires dédiés au marché de la dette locale. « On ne va pas réduire le nombre d’experts sur ce marché. C’est au contraire un moyen de leur permettre de se concentrer sur la relation avec les élus », précise Fabrice Gourgeonnet. Marie-Cécile Gessard a en effet adhéré à Numairic « dans la mesure où il garde un lien humain avec la banque. » L’enjeu n’est donc pas neutre : l’établissement bancaire est très proche de ces petites collectivités, avec pas moins de 28 000 comptes locaux représentant 50 milliards d’encours et un flux de plus de 6 milliards de prêts nouveau l’an dernier sur court, moyen et long terme.

Si la moitié des élus locaux se montrent plutôt ouverts à ce type d’innovation, selon une étude inédite de la Caisse d’Epargne/ Infopro Digital Etudes, ils sont aussi 93 % à vouloir privilégier l’échange physique avec un conseiller bancaire.

Conscient qu’ils sont encore très sensibles aux relations personnelles et à la poignée de main, La Caisse d’Epargne a donc insisté sur la possibilité de conclure toute demande en ligne par un échange avec un conseiller si les maires le souhaitent. Une façon d’assurer une bonne transition numérique et ne pas donner l’impression de perdre le contact avec le terrain.

Eviter le bug et l’absence de proximité

A ce défi, s’en rajoute un autre : éviter les bug d’utilisation qui pourrait miner la relation banque-collectivité, fondée sur la confiance et le long terme. Le manque de fluidité technique et le manque de proximité relationnelle sont en effet les deux écueils majeurs auxquels s’est par exemple confronté l’Etat lors du passage à la délivrance numérique des cartes grises l’an dernier et plus récemment des déclarations des impôts en ligne.

Dans son rapport sur les services publics en milieu rural, la Cour des comptes a rappelé combien ses « irritants » de la transition numérique peuvent jouer sur le sentiment d’abandon et de colère des populations concernées. Pour la Banque, ces obstacles se traduiraient par une perte de clientèle.

Pour ne pas rater son entrée en lice, la Caisse d’Epargne a donc misé sur la co-construction de Numairic avec des élus locaux et déploie prudemment son outil. Il est accessible d’abord dans la caisse Bretagne-Pays de la Loire puis prochainement dans la caisse Centre-Val de Loire et celle de Languedoc-Roussillon puis dans toute la France à partir du second semestre 2019. Le lancement officiel devrait se faire lors du prochain congrès des maires.

 

Une offre numérique complète

Pour demander un prêt, les collectivités doivent se connecter sur le site www.caisse-epargne.fr/secteur-public, puis faire une simulation correspondant à leur besoin, effectuer ensuite une demande de prêt, obtenir dans le foulée une proposition, puis obtenir un contrat.

Numairic complète les autres outils numériques au service des collectivités que sont le diag (www.diagnostic-socio-eco.com et www.developpement-et-collectivites.fr) et de gestion (ligne de trésorerie interactive, solutions monétiques…)

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la donnée au service des politiques publiques ?

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Caisse d’Epargne fait sa transition « Numairic »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement