Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Protection de l’enfance

Enfance v(i)olée : une étude de cas par le Défenseur des droits

Publié le 07/06/2019 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

protection-enfance-enfant-adulte-social-main
Adobe Stock
KJ va avoir 22 ans, mais son enfance douloureuse de 1998 à 2005 témoigne des loupés accumulés de la protection de l’enfance. Le Défenseur des droits publie un rapport qui analyse les multiples décisions et interventions socio-éducatives, judiciaires et policières qui n’ont pas réussi à la protéger.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Née le 7 juillet 1997, la petite KJ fait dès l’année suivante l’objet d’un premier signalement d’enfant en danger. Elle est malgré tout laissée à ses parents mais suivie par la protection de l’enfance, avec un chapelet de décisions et de mesures au fil des mois.

Le 2 mai 2002 est une date-clé, ou du moins aurait dû l’être : le «119» reçoit un appel anonyme faisant état de graves inquiétudes. Il sera considéré comme une dénonciation calomnieuse. Or, il se révèlera par la suite que la fillette est violée par un ami de la famille condamné à plusieurs reprises pour pédophilie.

Comment est-ce possible ?

Comment est-ce possible ? Comme l’ont fait récemment trois inspections générales pour 50 infanticides, le Défenseur a incarné son analyse grâce à une étude de cas rétrospective. Il vient de publier un implacable rapport des interventions socio- éducatives, judiciaires et policières dont JK a fait l’objet entre 1998 et 2005. « De sa première année de vie jusqu’à ses huit ans, KJ a vécu une enfance douloureuse, une enfance qui n’a pas été protégée, en dépit de multiples alertes et signalements émanant de son entourage et de professionnels sociaux, éducatifs et médicaux », résume en introduction Geneviève Avenard, Défenseure des enfants.

« Le Défenseur des droits a été saisi en 2013 par la tante paternelle par alliance de KJ, alors titulaire de l’autorité parentale sur l’adolescente, explique Marie Lieberherr, cheffe de pôle Défense des droits de l’enfant. Elle est très engagée pour la cause des enfants victimes et voulait faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Ce n’est pas la première fois que nous traitons d’une affaire qui n’est pas en cours, nous l’avons fait aussi en 2014 dans le cas de Marina ». Pour le Défenseur des droits, il ne s’agit évidemment pas de jeter la pierre à qui que ce soit mais d’identifier les

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Situation de KJ, Rapport d’analyse des interventions socio-éducatives, judiciaires et policières entre 1998 et 2005.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Enfance v(i)olée : une étude de cas par le Défenseur des droits

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement