Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[reportage] Quand le service public s'en va (4/10)

La vallée de Luchon ferraille pour récupérer sa ligne de train

Publié le 07/06/2019 • Par Arnaud Garrigues • dans : actus experts technique, Dossiers d'actualité, Régions

Perte des services publics Association de défense de la ligne Montrejeau Luchon Vartan Karnikian (barbe) Marc Lacoste  (blouson prune) Jean François Subercaze (cheevux gris veste noire)
Perte des services publics Association de défense de la ligne Montrejeau Luchon Vartan Karnikian (barbe) Marc Lacoste (blouson prune) Jean François Subercaze (cheevux gris veste noire) © Christian Bellavia
Malgré son dynamisme touristique, Bagnères-de-Luchon n'a pas pu sauver la ligne de train qui irriguait la vallée, fermée en 2014 pour raisons de sécurité. Elus et usagers n'ont rien digéré et poursuivent le bras de fer avec la SNCF.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Quand les services publics s’en vont

En ce vendredi du mois d’avril, il n’y a pas foule devant la gare SNCF de Bagnères-de-Luchon. Tout au plus quelques lycéens attendant un car scolaire devant ce long bâtiment à la peinture écaillée. Un peu plus loin, le long des voies ferrées, l’herbe pousse en toute tranquillité. Bienvenue dans une ville où la ligne ferroviaire a été supprimée. Il y a quelques années, le train irriguait encore cette vallée, terminant sa course dans celle que l’on surnomme « la reine des Pyrénées ». Il faut dire qu’avec ses thermes et la station de ski de Luchon-Superbagnères directement accessible par télécabine, cette ville possède de beaux atouts. Près de 22 000 curistes y viennent chaque année, malgré l’absence de desserte ferroviaire. « L’arrêt de la ligne a ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La vallée de Luchon ferraille pour récupérer sa ligne de train

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement