Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2011

Le conseil général du Cher adopte un budget « de résistance »

Publié le 13/04/2011 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Actualité Club finances, Régions

Le BP 2011 voté le 12 avril affiche un équilibre instable et pourrait être contesté par la chambre régionale des comptes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le conseil général du Cher a choisi d’attendre les élections cantonales pour voter son budget primitif qui s’affiche à 473,6 millions d’euros en mouvements réels contre 421 l’an passé.

L’équilibre budgétaire a notamment été atteint en incorporant 11 millions d’euros, somme que l’Etat doit au CG au titre de la compensation des dépenses sociales.

Mais face à cette recette « incertaine », mais qui permettra de ne pas augmenter les taux de la fiscalité, le budget pourrait être contesté par la chambre régionale des comptes.

Pour le président Alain Rafesthain (PS) ce budget est considéré comme « de résistance, équilibré et volontariste ».

+ 6,30% pour les recettes de gestion
Les recettes de gestion atteignent 330,1 millions (+ 6,30%) avec une baisse de 0,4% des dotations et compensations de l’Etat mais une hausse de 6% des droits de mutation (21 millions).

Les dépenses de fonctionnement accusent une hausse maîtrisée (308,6 millions contre 298 l’an passé), avec 187,9 millions pour l’action sociale.

L’équilibre sera notamment assuré par une bonne tenue de l’épargne brute (21,5 millions) et de l’autofinancement net (10,8 millions contre 3,4 en 2010), ce qui permet de réduire le niveau d’emprunt nécessaire (25 millions contre 32,3 l’an passé).
Malgré tout, l’encours de la dette va être gonflé de 11 millions pour approcher les 210 millions avec une légère baisse de l’annuité (16 millions d’euros).

La section d’investissement est orientée à la baisse (56,7 millions contre 63,7) avec quelques priorités affichées comme :

  • le projet « internet pour tous » (1 million),
  • l’éducation (0,5 million pour la création d’un internat à Mehun-sur-Yèvre),
  • la culture (1,5 million pour le centre culturel de Noirlac),
  • ou les routes (1 million pour la rocade de Bourges).
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le conseil général du Cher adopte un budget « de résistance »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement