Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Débat public

Ces DG qui font de l’ombre aux élus

Publié le 07/06/2019 • Par Romain Gaspar • dans : A la une, France, Toute l'actu RH

DG ombre élus
Colcanopa
A l’heure de l’examen du projet de loi de réforme de la fonction publique au Parlement, nombre de territoriaux n’hésitent plus à prendre position publiquement et à investir l’univers médiatique. Une attitude que de plus en plus d’élus jugent inappropriée et contraire au devoir de réserve.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

EN PARTENARIAT AVEC sponsor du dossier Ces DG qui font de l’ombre aux élus

«C’est une intox, une fake news ! » Par ces mots cinglants et peu habituels dans la bouche d’un directeur général des services (DGS), le président du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT), Stéphane Pintre, a répondu, le 23 mai, au secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF), Philippe Laurent.

Le ton est monté entre les deux hommes après l’opposition ferme du président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), dans une interview aux « Echos », à l’instauration d’un amendement définissant les fonctions exercées par les DGS de la fonction publique territoriale. Ces prises de position publiques de plus en plus affirmées de DG commencent à agacer certains élus habitués à avoir la haute main sur la communication de leur collectivité.

« Il est normal que les DG s’expriment publiquement sur des enjeux techniques. Mais, sous couvert d’une certaine technicité, ils s’emparent de sujets à forte valeur politique pour influer sur les choix, regrette Philippe Laurent. C’est dangereux à terme car, sans légitimité démocratique, il y a un risque de technocratisation de l’action publique territoriale. Les élus doivent mieux prendre conscience de leur responsabilité d’employeur. »

Devoir de réserve

Jadis, les rôles étaient simples. Le maire décidait et son secrétaire général exécutait. L’élu municipal était donc le seul habilité à communiquer publiquement. L’époque a changé et les cadres territoriaux acceptent de moins en moins de rester dans l’ombre. Elevés au rang de DGS, les hauts fonctionnaires territoriaux sont montés en compétences et ne veulent plus se contenter d’être les exécutants des gouvernants élus. Ils se retrouvent en première ligne et souhaitent influencer l’action des exécutifs locaux et nationaux.

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces DG qui font de l’ombre aux élus

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement