Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Mots pour mot

Pression fiscale

Publié le 05/06/2019 • Par Auteur associé • dans : Actu experts finances, Billets finances, Décryptages finances • Source : Christophe Michelet

nuage de mots bulles : expert comptable
©Jérôme Rommé - stock.adobe.com
Avec la rubrique "Mots pour mot", retrouvez l'analyse d'un expert sur un mot d'actualité ou dont les enjeux méritent un petit décryptage. Aujourd'hui, c'est Christophe Michelet, président de Partenaire Finances locales qui explique combien une analyse fiscale basée sur les seuls taux peut être trompeuse.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Christophe Michelet

Christophe Michelet

Président de Partenaire Finances Locales

Sujet sensible par les temps qui courent et qui, en matière de fiscalité locale, le sera plus encore à l’approche des prochaines élections.

Avec souvent une lecture simpliste à partir des seuls taux de fiscalité directe : taux élevés = pression fiscale élevée. En oubliant que ces taux s’appliquent à des « bases » très variables d’un contribuable à l’autre mais aussi d’un territoire à l’autre. D’autant que certains dispositifs modulent fortement ces bases : exonérations, abattements notamment sur la taxe d’habitation et bien sûr la valeur locative cadastrale. Un même taux de taxe foncière ou d’habitation peut ainsi conduire à des cotisations très différentes, même pour un local similaire.

Attention aux lectures simplistes

S’y ajoutent les plafonnements et dégrèvements, en fonction du revenu ...

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pression fiscale

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

05/06/2019 09h44

J’ai la chance d’habiter une commune qui se bat chaque année pour se maintenir sur le podium des taux de taxes foncières les plus élevées de France.
Si je comprends les propos, très parisiens, de l’auteur de cet article, je ne partage pas son point de vue.

Résident dans un département touristique, je constate que la base de calcul pour des communes rurales où les locations atteignent des sommets est beaucoup plus faible que celle de ma commune!

Si le Président de la République a décidé de supprimer la taxe d’habitation, sur les bases du même raisonnement il pourrait en faire de même pour la taxe foncière.

Enfin, les élus territoriaux se plaignent sur la disparition de la relation entre la population et son territoire.
Ils ont raison. Mais ce sont ces mêmes élus au niveau national qui mettent en place des processus réduisant le nombre de contribuables.

La solution est simple, comme d’habitude. Mais il est vrai que l’on a horreur de ce qui est trop simple.
Il suffirait de mettre en place deux impôts: l’un national, l’autre local que tout le monde devrait s’acquitter et en parallèle on réduit les différentes taxes qui sont souvent une charge insupportable pour ceux disposant des plus faibles revenus.
Mais concernant ces impôts, il faut que les bases de calcul ou d’exonération soient lisibles et compréhensibles par tous et surtout acceptées.

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement