Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé

La « loi Ségur » adoptée en première lecture

Publié le 14/12/2020 • Par Christelle Destombes • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

santé
©yavyav - stock.adobe.com
Le 8 décembre, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture la proposition de loi "visant à améliorer le système de santé par la confiance et la simplification", portée par Stéphanie Rist, médecin et députée du Loiret. Ce texte, en six chapitres et une quinzaine d’articles, concrétise certaines mesures non budgétaires du Ségur de la santé. Ainsi, il accorde aux établissements plus de souplesse dans leur organisation et remédicalise la gouvernance des hôpitaux. C’est au tour du Sénat de l’examiner.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Exit les professions médicales intermédiaires

Deux mesures controversées ont été retirées : celle prévoyant la création de « professions médicales intermédiaires », devant permettre « de simplifier les dispositifs actuels pour faire gagner du temps aux soignants et leur permettre de mieux s’organiser, en mettant à profit les compétences de chacun », selon Stéphanie Rist. Devant les oppositions des députés et des ordres professionnels, le texte se contente de demander un rapport au Gouvernement sur la mise en place des « auxiliaires médicaux en pratique avancée et des protocoles de coopération ».

Pour Nile Consulting, ce recul est décevant : « il est essentiel que les organisations représentatives des professionnels réalisent que lutter contre le manque de médecins devra passer, tôt ou tard ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La « loi Ségur » adoptée en première lecture

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement