Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Recrutement

Pour attirer des contractuels, les collectivités ne devront compter que sur elles-mêmes

Publié le 13/06/2019 • Par Emmanuel Franck • dans : A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

Interview professionnel
©pressmaster - stock.adobe.com
La future réforme de la fonction publique ouvre les recrutements aux contractuels. Mais pour faire venir des candidats du secteur privé sur des postes peu attractifs, la territoriale devra mettre en avant ses atouts, qui sont nombreux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les employeurs de la fonction publique territoriale auront bientôt le droit de recruter davantage de contractuels mais ils devront s’adapter pour séduire des candidats venus du privé. Telle est l’analyse des cabinets de recrutement à la lecture du projet de loi de transformation de la fonction publique, en cours d’examen au Parlement.

  • Recrutements de DG contractuels : l’Assemblée nationale fixe un seuil à 40 000 habitants

En ouvrant aux contractuels les postes de direction dans les collectivités de plus de 40 000 habitants, en créant un CDD de projet et en autorisant les contractuels sur les postes à temps non complet dans toutes les collectivités, le législateur veut permettre aux managers de recruter « les compétences nécessaires au bon fonctionnement de leur service » et en faire ainsi ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la donnée au service des politiques publiques ?

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pour attirer des contractuels, les collectivités ne devront compter que sur elles-mêmes

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

13/06/2019 03h10

J’ai fait le choix il y a bien longtemps de devenir fonctionnaire territorial.
Mes proches amis qui eux ont fait le choix d’aller dans le privé n’ont toujours pas compris mon choix… Encore quarante ans plus tard!

S’il est vrai que travailler pour l’intérêt général est exaltant, c’est mieux quand la fin du mois ne commence pas le quinze ou avant!
Dans les grands groupes pour des fonctions dont les compétences sont de haut niveau (hors fonctions de direction), les salaires nets sont souvent au-dessus de 60.000 € annuels; salaire que peu de cadres de la fonction publique peuvent envisager.

Il me semble que le nouveau système peut intéresser quelques types de salariés:
– ceux qui comme moi ont une certaine définition de l’intérêt général… et qui veulent s’investir (peu importe le salaire),
– ceux en fin de carrière qui souhaitent un métier un peu moins stressant (qui pour bénéficier de cet avantage accepteront un sacrifice financier),
– ceux qui en tout début de carrière veulent « tenter » une expérience,
– enfin tous les autres qui sans autre motivation se diront pourquoi pas la fonction publique.

Mais on peut aussi se poser quelques questions quand on voit la difficulté pour inciter des médecins à s’installer « à la campagne »!

En conclusion, je ne suis pas persuadé que ni les meilleurs, ni les plus expérimentés acceptent ce challenge.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement