Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Patrimoine

« L’archéologie préventive n’est ni une contrainte, ni une danseuse »

Publié le 13/06/2019 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

dominique garcia
fabien calcavechia
Depuis dix ans, les Journées nationales de l’archéologie (JNA, 14,15 et 16 juin), dont la Gazette est partenaire, tournent les projecteurs sur ce secteur patrimonial. Dominique Garcia, président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), qui organise cet événement, analyse la relation complexe des collectivités avec l'archéologie.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les Journées nationales de l’archéologie (JNA) soufflent leurs dix bougies. Depuis l’origine, la Gazette est partenaire de cette manifestation organisée par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), sous l’égide du ministère de la Culture. Chaque année, environ 1600 animations sont proposées à cette occasion dans plus de 500 communes soit quelque 600 lieux : musées, services archéologiques de collectivités, associations, laboratoires de recherche, etc.

Le président de l’Inrap fait pour la Gazette le bilan de dix ans de « JNA ». L’occasion aussi de parler des relations des élus avec l’archéologie préventive, longtemps accusée de freiner les projets d’aménagement.

Les JNA ne renforcent-elles pas l’idée que la France est une succession de chantiers de fouilles tout ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« L’archéologie préventive n’est ni une contrainte, ni une danseuse »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement