Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[ENTRETIEN] Gestion des risques

« Il faut en France un service d’urgences telluriques » – Eric Humler, CNRS

Publié le 04/06/2019 • Par Isabelle Verbaere • dans : France

Eric Humler, directeur adjoint scientifique chargé du domaine Terre solide de l'INSU-CNRS.
Eric Humler, directeur adjoint scientifique chargé du domaine Terre solide de l'INSU-CNRS. ValerioVINCENZO/hanslucas.com
Tremblements de terre, éruptions volcaniques, glissements de terrain : la France n’est pas à l’abri des risques telluriques. Un groupe de sismologues, géophysiciens et vulcanologues dressent un état des lieux de ces phénomènes – dans un ouvrage coordonné par Eric Humler du CNRS – mais surtout de l’organisation de la chaîne du risque pour en pointer les failles. Les scientifiques sont préoccupés par cette ”zone grise” qu’ils pointent depuis plusieurs années sans succès et s’inquiètent que la gestion des risques telluriques soit trop peu évoquée.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Tremblements de terre, éruptions volcaniques, glissements de terrain : l’actualité le souligne, la France n’est pas à l’abri des risques telluriques. La Soufrière, volcan de Guadeloupe, connaît un changement de régime. L’archipel de Mayotte est secoué par un essaim de séismes depuis plusieurs mois. Avec la fonte des glaciers, les éboulements rocheux se multiplient dans les Alpes. Plusieurs tremblements de terre ressentis par la population ont été enregistrés depuis le début de l’année comme en Charente-Maritime le 20 mars, où il a atteint une magnitude de 4,9 sur l’échelle de Richter (qui en compte 9, ndlr). Dans l’ouvrage « Quand la Terre tremble » (1), un groupe de sismologues, géophysiciens et vulcanologues, coordonnés par le CNRS, dressent un état des lieux de ces phénomènes, mais surtout de l’organisation de la chaîne du risque pour en pointer les failles. Les chercheurs ont une mission d’observation. Mais qui assure la surveillance continue lorsque les phénomènes commencent à ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il faut en France un service d’urgences telluriques » – Eric Humler, CNRS

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement