Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention

Argenteuil fait bloc contre la radicalisation

Publié le 11/06/2019 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France, Innovations et Territoires

Radicalisation
Adobe Stock
La commune d'Argenteuil, dans le Val-d'Oise, a décidé de sensibiliser tous ses agents à la lutte contre la radicalisation et de former des « référents ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Argenteuil, Val-d’Oise, 110 500 hab.] La mairie d’Argenteuil a choisi de s’attaquer à bras-le-corps à la radicalisation. Fini les tabous dans cette ville de la banlieue parisienne : les élus mais aussi les agents osent désormais nommer ce que beaucoup préfèrent encore passer sous silence. « Argenteuil est une ville jeune, les risques d’embrigadement des populations en rupture sont réels, souligne Christine-Louise Sadowski, directrice de la prévention, de la tranquillité publique et de la sécurité civile. En 2018, lorsque nous avons rédigé notre stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance, il nous est apparu indispensable d’y inclure la radicalisation. »

Plan gouvernemental de lutte contre la radicalisation

Cette politique portée par le maire, Georges Mothron, s’inscrit dans la droite ligne du plan gouvernemental de lutte contre la radicalisation, présenté en février 2018, qui vise à replacer les collectivités au cœur du système. En septembre 2018, un plan d’action de prévention des discriminations et de l’extrémisme violent a donc été élaboré à Argenteuil pour 2019. Il se décline en trois axes : la formation des agents, la rédaction d’un guide pratique à usage des managers et des actions de sensibilisation à l’attention des habitants. « Pour lutter contre les discriminations ethniques et religieuses, il faut d’abord disposer d’un socle sémantique commun. Nous avons donc recruté un chargé de mission

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Argenteuil fait bloc contre la radicalisation

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement