Prime de précarité et apprentissage : quel coût pour les collectivités ?

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Projet de loi fonction publique

Prime de précarité et apprentissage : quel coût pour les collectivités ?

Publié le 24/05/2019 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

AdobeStock_199419755_K
K.-U. Häßler / Adobe Stock
Depuis les débats sur la réforme de la fonction publique à l’Assemblée nationale, les employeurs territoriaux insistent pour faire les comptes. Car entre la prise en charge de l’apprentissage à hauteur de 75% par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et l’instauration de la prime de précarité pour certains contractuels, les caisses et, de facto, les agents en subiraient les conséquences. On sort les calculettes !

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Combien coûtera réellement la prime de précarité ? Nul ne le sait vraiment. En séance publique à l’Assemblée nationale, l’embarras régnait. Olivier Dussopt, secrétaire d’État en charge de la fonction publique l’a évalué à 410 millions d’euros. La rapporteure Emilie Chalas (LREM, Isère), à « un demi milliard ». Un gap non négligeable. Selon d’autres sources à l’Assemblée, le montant serait même plus élevé ne s’agissant que de la territoriale. Mais sur quoi se base-t-on ?

  • Réforme de la fonction publique : la prime de précarité estimée à 410 millions d’euros par an

La seule certitude à ce stade de l’examen du projet de loi de transformation de la fonction publique, c’est que le dispositif doit toucher entre 180 000 et 220 000 agents sous contrat d’un an maximum qui gagnent autour de deux Smics ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Prime de précarité et apprentissage : quel coût pour les collectivités ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement