Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Administration

Hauts-fonctionnaires : vers une formation commune ENA-INET

Publié le 23/05/2019 • Par Lucie Alexandre • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

capture du compte twitter @Inet_CNFPT
capture du compte twitter @Inet_CNFPT
Chargé par Emmanuel Macron de réformer la haute-fonction publique, Frédéric Thiriez évoque une année de « tronc commun ». Objectif : créer une culture commune tout en diversifiant le recrutement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Décloisonner et diversifier ». Voilà la double ambition que se fixe Frédéric Thiriez dans son interview donnée au Monde le 22 mai. Si sa lettre de mission n’a pas encore été rendue publique, l’ancien conseiller de Gaston Defferre esquisse quelques pistes de la réforme de la haute fonction publique dont Emmanuel Macron l’a chargé le 25 avril, à l’issu du grand débat. Les conclusions de son travail sont attendues pour novembre.

Confirmant à demi-mot la suppression de l’ENA, l’avocat au Conseil d’État, lui-même ex énarque, formule l’éventualité d’une « nouvelle école où l’on enseignerait pendant un an un tronc commun à tous les futurs hauts fonctionnaires, d’Etat, territoriaux, hospitaliers, magistrats, commissaires de police » ainsi qu’aux « quatre corps techniques : Mines, Ponts, armement, Insee », sans toutefois « allonger la durée globale de la scolarité ».

Davantage de diversité dans la territoriale

L’objectif est de « décloisonner » la haute-fonction publique, en créant ainsi une « culture commune ».
Si le « principe du concours » n’est pas remis en cause, Frédéric Thiriez affiche par ailleurs l’ambition « d’ouvrir le recrutement » à une plus grande variété de profils, en imaginant des nouveaux types d’épreuves ou en s’inspirant des conventions passées entre Sciences Po Paris et les lycées d’éducation prioritaire.

Ce programme fait écho aux propos du président de la République lors de l’annonce de la suppression de l’ENA, affirmant vouloir « gérer très différemment les carrières de nos hauts fonctionnaires, avoir davantage de passerelles tout au long de la vie professionnelle » et estimant par ailleurs que la haute-fonction publique « ne ressemble pas à la société ».

Du côté de la fonction publique territoriale, on salue les intentions en s’interrogeant, à ce stade sur ce

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Hauts-fonctionnaires : vers une formation commune ENA-INET

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement