Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Subventions des crèches confessionnelles : Paris s’explique à l’issue de la polémique lancée par la région

Petite enfance

Subventions des crèches confessionnelles : Paris s’explique à l’issue de la polémique lancée par la région

Publié le 12/04/2011 • Par Michèle Foin • dans : Régions

Le 7 avril 2011, à l’occasion de la discussion du rapport cadre sur la politique sociale, les élus du groupe PRG – MUP du conseil régional d’Ile-de-France ont réussi à faire voter un amendement visant à exclure les crèches confessionnelles des aides régionales en direction des structures d’accueil collectif des jeunes enfants. Un appel lancé à la mairie de Paris pour cesser de subventionner des établissements « qui ne respectent pas, dans la plupart des cas, les principes laïques et républicains ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans un communiqué daté du 7 avril, Eddie Aït, président du groupe PRG – MUP, se réjouit de ce vote qu’il considère comme « un signal fort adressé à la mairie de Paris », s’insurgeant contre les deux millions d’euros de subventions accordés en 2010 par Paris aux crèches de confession juive.
Du côté de la mairie de Paris, on tient à remettre les choses en perspectives : « Nous avons hérité de cette situation en 2001. Depuis, aucune nouvelle crèche confessionnelle n’a été subventionnée par la ville. En revanche, plutôt que de supprimer les subventions existantes et menacer de fermeture les 900 places que représentent ces établissements, nous avons opté pour le dialogue. Nous avons remis à plat les engagements de l’ensemble des associations subventionnées pour que les principes de laïcité soient respectés », explique Christophe Najdovski, adjoint au maire de Paris en charge de la petite enfance. Cela a abouti à une refonte des conventions qui lient les associations à la ville, votée en novembre 2009.

Baisse des subventions

«Le premier article stipule que les établissements doivent être ouverts du lundi matin au vendredi soir. Fin 2010, toutes les associations qui ne respectaient pas ces engagements se sont vu défalquer une part des subventions au prorata des heures de fermeture. Cela a représenté une baisse de 5 à 8%», explique l’élu.
Une sanction apparemment peu dissuasive puisque 12 crèches de confession juive sur 14 ferment encore le vendredi après-midi.

Autre exigence de Paris : que les structures associatives participent aux commissions d’attribution des places des mairies d’arrondissement et partagent leurs informations. « Certaines acceptent d’accueillir des enfants proposés par les mairies. Cela montre leur degré de collaboration », estime Christophe Najdovski.
Mais là encore la contrainte est limitée.

Quota de place aux mairies d’arrondissements non exigible

La ville ne peut exiger des associations qu’elles réservent un quota de places aux mairies d’arrondissements : cela bafouerait la liberté associative et pourrait requalifier la convention en délégation de service public.
Reste à la mairie le choix de ne pas renouveler la convention. « Nous n’avons pas hésité à le faire avec une association qui ne jouait pas du tout le jeu », confirme Christophe Najdovski.
Les prochaines commissions d’attribution des places pour la rentrée de septembre 2011 devraient permettre de juger de la fermeté municipale à l’égard des réfractaires.

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Subventions des crèches confessionnelles : Paris s’explique à l’issue de la polémique lancée par la région

Votre e-mail ne sera pas publié

Ouallonsnous ?

18/04/2011 01h21

Bravo, mais soyons vigilants !

Où va la direction du PCF ? Qu’est ce que le Front de Gauche ? Qui sont Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent ? Besancenot marionnette du capitalisme ?

S’ils étaient sincères, ces trois là, se retrouveraient, non dans un parti ou front de gauche, manipulé en sous main par « l’UMPS solférinien » des « éléphants du PS», à travers Mélenchon l’eurodéputé de la multinationale des lobbys anglo-USraéliens UE à 15000 € mensuels, mais dans un Parti pour la République Sociale Laïque et Solidaire réunissant toutes les sensibilités des français républicains.

Seulement là, ils leurs faudra renoncer à leurs prébendes « capitalistes », et reprendre dans leurs actes, entre autres, les options du programme du CNR, c’est-à-dire faire un 180°, et se mettre en accord avec les discours qu’il nous tiennent, à les entendre « Le gouvernement de la France pour le peuple et par le peuple ».
Pour cela, il ne faut pas aller chercher ses consignes à Bruxelles et encore moins accepter de se faire rémunérer par l’UE !

Dommage pour MG Buffet, car apparemment, elle est la seule dont le profil politique pourrait être en adéquation avec un Parti pour la République Sociale, les autres ne sont que des potiches manipulées et manipulatrices de l’oligarchie UMPSFN !

Citoyens français, ne nous laissons pas duper une nouvelle fois par l’artefact de remplacement des Sarkozy, DSK, Aubry(MSK), Royale, Hollande, Hulot, Villepin… disqualifiés, qui nous est proposé par le Nouvel Ordre Mondial anglo-américano-sioniste.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement