Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Handicap

Handicap : le Sénat propose une cotisation de 0,1% pour sauver le fonds d’insertion

Publié le 23/05/2019 • Par Catherine Maisonneuve • dans : A la Une RH, Actu expert santé social, France, Toute l'actu RH

Travailleur handicapé
Firma V / Adobe Stock
La mission d’information du Sénat sur le handicap dans la fonction publique appelle le gouvernement à expérimenter, dès la prochaine loi de finances, une réforme globale du modèle de financement du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Ses 27 autres propositions ont vocation à être intégrées au projet de loi de transformation de la fonction publique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le 22 mai, la commission des lois du Sénat a adopté les 28 propositions formulées après 18 mois de travaux par les rapporteurs de la mission d’information sur le handicap dans la fonction publique, Catherine Di Folco (LR, Rhône) et Didier Marie (socialiste, Seine-Maritime). La proposition phare est de financer le FIPHFP par une cotisation universelle de 0,1 % de la masse salariale de chaque employeur public, assortie d’un système de bonus/malus valorisant les efforts des plus « vertueux ».

  • « La territoriale a franchi le cap des 100 000 agents en situation de handicap »
  • Emploi et handicap : la FPT montre l’exemple

La rançon du succès

Actuellement, en effet, le fonds est financé par les contributions (sanctions qui ne portent pas leur nom) versées par les administrations, hôpitaux et ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Handicap : le Sénat propose une cotisation de 0,1% pour sauver le fonds d’insertion

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

24/05/2019 08h58

Certains diront: encore un nouveau prélèvement!

S’il est vrai que cela interpelle, il faut surtout s’interroger sur un principe maintes fois mis en place en France (exemple de la CSG, du reste à charge en cas d’hospitalisation…).
Dans tous ces cas, le montant ou le taux initial étaient particulièrement modestes. Dix, vingt ou trente ans plus tard il s’agit de vrais prélèvements qui obèrent les revenus d’une bonne partie de la population.

En outre, les « gilets jaunes » ont très clairement indiqués qu’ils étaient contre de nouveaux prélèvements. En un mot: la coupe est pleine!

Ne dit-on pas que gouverner c’est choisir? Si tel est le cas, privilégions certaines dépenses au détriment d’autres. Au fait, n’est ce pas justement ce que fait une bonne partie de la population en gérant ses revenus?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement