logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/62282/le-maire-d%e2%80%99esternay-et-ses-adjoints-feront-la-chasse-au-stationnement-illegal/

SÉCURITÉ
Le maire d’Esternay et ses adjoints feront la chasse au stationnement illégal
Frédéric Marais | Actu prévention sécurité | Régions | Publié le 12/04/2011 | Mis à jour le 13/04/2011

Des « carnets d’information » sont mis à leur disposition pour alerter les automobilistes mal garés.

Exaspéré de voir une partie de ses administrés contrevenir au Code de la route en faisant preuve d’incivisme, le maire d’Esternay dans la Marne (1.790 habitants) a décidé le 30 mars de doter ses adjoints et lui-même de « carnets d’information » destinés à rappeler à l’ordre les automobilistes indisciplinés.

Il s’agit de carnets à souche, dont la couleur verte rappelle celle des PV. « L’idée n’est pas de distribuer des contraventions, souligne Patrice Valentin, mais d’informer la population en laissant un petit mot sur le pare-brise. On est dans le registre de l’explication et de la prévention. »

Repérer les récidivistes
Le talon du carnet, sur lequel est relevé notamment le numéro du véhicule, permettra toutefois de repérer les récidivistes et de passer à une phase plus répressive si besoin est.

C’est à un agent technique de la mairie, chargé d’une mission de surveillance et assermenté à cet effet, qu’incombera la verbalisation des automobilistes en infraction.
Ce « garde-champêtre » urbain dispose lui-même d’un carnet d’information depuis 2004.

Hausse du nombre de véhicules garés sur le trottoir
Pour justifier cette mesure, Patrice Valentin souligne d’une part que le nombre de voitures a beaucoup augmenté dans sa commune du fait de la croissance démographique et de l’évolution du mode de vie, d’autre part que l’arrivée de populations issues notamment d’Ile-de-France a induit une modification des comportements.
« Beaucoup ont annexé le trottoir pour garer leurs véhicules, empêchant les piétons de circuler. Or le trottoir appartient à tous et c’est une voie où les piétons doivent pouvoir circuler en toute sécurité ».

Le maire d’Esternay a toutefois conscience des limites du système qu’il a instauré. « C’est encore trop sporadique. Il faudrait mener une grande campagne de sensibilisation pour obtenir des résultats. »